Spread the love
Rabiou Garba
Rabiou Garba a passé en revue les réformes

Le président du Syndicat des transporteurs et des importateurs nouveaux associés du Bénin (Syntra-Inab), Rabiou Garba, était ce dimanche 25 novembre 2018, l’invité de l’émission sociopolitique « Cartes sur table » sur Océan Fm. A l’occasion, il a fait le point de quelques réformes entreprises dans le secteur des transporteurs.

« Depuis l’indépendance jusqu’en 2016, on avait une quarantaine de transporteurs régulièrement connus dans le registre de l’Agence nationale des transports terrestres (Anatt). De 2016 à ce jour, il y a un effort appréciable qui est en train d’être fait. Et aujourd’hui nous sommes plus de 140 transporteurs qui aujourd’hui répondent valablement de noms de transporteurs ». C’est en ces termes que l’invité de Hospice Houénou s’est exprimé comme pour dire que le secteur des transporteurs se porte de mieux en mieux grâce aux réformes entreprises par le gouvernement de la rupture. « Il y a un travail qui est fait et qui continue d’être fait pour que dans les jours, les mois, les années à venir, que le secteur des transports soit réservés aux professionnels ». Pour justifier son argumentaire, il s’est, entre autres, appesanti sur la levée des barrières routières. « Aujourd’hui il y a un ouf de soulagement comparativement aux années antérieures. Vous ne voyez plus de barrières érigées par les syndicalistes soit disant qu’il veut contrôler si tu as de tickets sur les corridors. Je crois que c’est un effort terrible qui est fait par ce gouvernement et nous exhortons le gouvernement à maintenir le cap pour que les tracasseries routières ne change pas de main. Les tracasseries policières sont conjuguées au passé et c’est le lieu de remercier les forces de l’ordre qui ont montré une discipline exemplaire », a-t-il fait savoir.  Il a poursuivi en remerciant le gouvernement qui a entendu le cri des transporteurs sur les tarifs de transport. Le premier responsable du Syntra-Inab a expliqué que les propositions et validations des différents tarifs ont été faites en commun accord avec le gouvernement. Pour lui, l’augmentation des tarifs au niveau des différents postes de pesage est tout à fait normal et a pour but, comme l’a dit le Chef  de  l’Etat et son gouvernement de réfectionner et d’entretenir nos axes routiers. Il a, pour finir, expliqué les raisons de la baisse drastique des recettes à la douane. Cette chute est due aux réformes engagées par le Président Buhari. Cela a eu pour conséquences inévitables la baisse des recettes et des revenus des transporteurs.  Rabiou Garba  a été également profité de l’occasion pour lever un coin de voile sur les résolutions issues du deuxième conseil national statutaire de son syndicat. Tenu le 27 octobre 2018 à Lokossa, les grandes lignes ont porté sur la formalisation de la structure de chaque mandant du secteur transport, l’assainissement du secteur en vue de pallier à tous les démarcheurs qui inondent le marché.

Léonce Adjévi