Spread the love

2L’émission « Cartes sur table » de la radio Océan Fm, a reçu ce dimanche 22 Avril 2018, le maire de la commune de Dogbo, Vincent Akakpo. A l’occasion, il a opiné sur les deux ans de gestion du Président Patrice Talon à la tête du Bénin.

La gestion du Président Patrice Talon depuis son élection à la tête de la nation le 06 Avril 2016, était au cœur de l’émission « Cartes sur table » du dimanche 22 avril 2018. L’invité, Vincent Akapkpo, maire de la commune de Dogbo, est revenu de long en large sur le bilan de ces deux ans. Selon lui, le président Patrice Talon est un homme de parole.  Il traduit en réalité ce qu’il avait dit lors de sa campagne électorale, pense Vincent Akakpo. « Il est en train de respecter ce qu’il avait promis lors des campagnes électorales. Si je dois faire le bilan, il ne m’a pas encore déçu » a-t-il fait savoir. Il  a eu pour preuves, la lutte contre la corruption, les réformes dans les secteurs de la santé, de l’éducation, des transports… A son avis, tout le pays est en chantier et c’est à l’honneur de l’actuel régime notamment à son chef, qui ne recule devant rien, en dépit des critiques de l’opposition pour le déstabiliser. Le Nouveau départ comme l’indique le slogan du Président Patrice Talon ne peut être amorcé que lorsque l’administration béninoise sera assainie. En ce qui concerne les critiques de l’opposition à l’égard des actions menées par l’actuel régime, il a fait remarquer, que nous sommes dans un pays démocratique et qu’il est normal que certains acteurs politiques fassent l’opposition. Cependant, il a souhaité, que ce soit une opposition qui participe à la construction du pays et non pour des intérêts égoïstes. «  Je suis d’accord pour ceux qui font de l’opposition, mais ils doivent aussi faire des propositions objectives, pour construire cette nation. Car, c’est cette nation qui nous unis » a-t-il précisé.  Le maire de la commune de Dogbo, a profité de l’occasion  pour faire part de quelques actions menées dans sa commune. Près d’une décennie passée à la tête de la municipalité de Dogbo, il a mis l’accent sur la session extraordinaire de la commune de Dogbo au titre de l’année 2018 ayant pour thème : « zéro enfants sans actes de naissance ». En cinq ans, la commune de Dogbo a enregistré 16.689 naissances. Selon le maire, Dogbo est la seule commune qui maîtrise ses naissances. « Les enfants nés ces cinq dernières années, disposent d’actes de naissance » a-t-il précisé. Les rituels et sacrifices humains, qui défraient la chronique, n’ont pas été occultés par le maire Vincent Akakpo. Il précise qu’il a dénoncé tous les cybercriminels qui se réfugient dans sa commune et que certains sont actuellement en prison. Ce qui permet aujourd’hui, à ses administrés de circuler librement. Sur le plan touristique, la commune de Dogbo regorge d’un site touristique «  Gounou dodji »,  de 20 km, reconnu par le régime du Général Mathieu kérékou. Ce site sera aménagé par le régime du nouveau départ, par le biais du directeur du fonds d’aide à la culture pour faire du tourisme un levier de développement.

Léonce Adjévi