Spread the love

Commission-de-contrle-min-min-ConvertImageLa Commission chargée du contrôle des structures de prestations des soins médicaux (Cccspsm) a dressé la liste des actions qu’elle a proposées pour une qualité de soins après sa visite dans les 570 formations sanitaires sur tout le territoire national. C’était le vendredi 30 mai 2019 au Ministère de la santé à Cotonou.

Mise en place en octobre 2018 par le président, Patrice Talon, la Commission chargée du contrôle des structures de prestations des soins médicaux (Cccspm) a entrepris des actions salutaires allant dans le sens de l’amélioration de la qualité des soins médicaux et du découragement des récalcitrants du secteur de la santé. En effet, après avoir relevé d’énormes dysfonctionnements dans les hôpitaux publics et privés,  des cas de rançonnements, la vente illicite de médicaments et l’existence des cabinets illégaux sur le territoire, la Commission a résolument pris l’initiative de fermer deux cabinets illégaux, repérés à Dassa-Zoumé et à Kandi. A cet effet, elle a prononcé des sanctions à l’encontre des responsables selon le statut de ces mis en cause. Par ailleurs, elle a non seulement initié l’utilisation et le visa des cahiers de présence chaque jour, mais a aussi introduit les demandes d’explication aux agents absents ou en retard à leurs postes de travail. De plus, les médecins des centres de santé périphériques ont été instruits afin d’assurer les consultations médicales et le suivi des malades en observation ; ce qui pourrait être un ouf de soulagement pour les patients. Pour le cas des fautes professionnelles graves commises par certains agents de santé, le processus de sanction est en cours. Selon Blaise Ayivi (photo), coordonnateur de la Commission chargée du contrôle des structures de prestations de soins médicaux, les sanctions pénales et disciplinaires, la justice et les différents ordres et associations des mis en cause ont été saisis. Tout cela fait suite aux constats relevés par la commission lors de sa visite d’immersion des hôpitaux, démarrée le 23 avril 2019. Il faut rappeler que ces actions entrent dans le cadre de son deuxième trimestre de l’année après celui du 15 mars 2019.

 

Benjamin N. Douté (Stag)