Spread the love
séisme en italie
plusieurs morts dans un puissant séisme en Italie

Un violent tremblement de terre a fait au moins 37 morts, selon la Protection civile,  aux premières heures de ce mercredi 24 août 2016 dans un secteur montagneux du centre de l’Italie situé à 140 km au nord-est de Rome. 

Des dégâts ont été signalés en Ombrie, dans le Latium et dans les Marches. Les communes les plus affectées sont Accumoli, Amatrice, Posta et Arquata del Tronto.

“Maintenant que le jour est levé, on voit que la situation est encore plus terrible que nous le pensions, avec des immeubles effondrés, des gens prisonniers des décombres et aucun signe de vie”, a déclaré Stefano Petrucci, le maire d’Accumoli.

Six décès ont été signalés dans cette localité et six autres à Amatrice. Sky Italie fait par ailleurs état de dix morts à Pescara del Tronto et on dénombre une centaine de disparus à Arquata del Tronto.

Les services de secours ont diffusé une photo aérienne d’Amatrice qui montre des quartiers entiers dévastés.

“La ville a disparu aux trois quarts. L’objectif est maintenant de sauver le maximum de vies. On entend des voix sous les décombres. Il faut sauver les gens qui sont là-dessous”, a lancé le maire Sergio Pirozzi, sur l’antenne de la RAI.

Selon un journaliste de Reuters sur place, l’hôpital d’Amatrice a été sévèrement endommagé et des patients ont dû sortir dans la rue.

Selon l’USGS, l’institut américain de géophysique, le séisme qui s’est produit peu après 03h30 (01h30 GMT) était de magnitude 6,2. L’épicentre a été localisé près de Norcia, ville touristique d’Ombrie. Le maire, Nicola Alemanno, a toutefois assuré qu’aucun décès n’était à déplorer.

“Les structures antisismiques de la ville ont tenu. Le patrimoine historique et des bâtiments ont été endommagés mais nous n’avons pas de blessés graves”, a-t-il expliqué.

A Rome, qui est située à 170 km environ de l’épicentre du séisme, de fortes secousses ont réveillé les habitants. Les meubles ont tremblé et la lumière a vacillé dans une grande partie du centre de l’Italie.

L’Institut italien de sismologie a enregistré 60 répliques dans les quatre heures qui suivi la première secousse, qui était selon lui de magnitude 6,0. La plus puissante de ces répliques a atteint 5,5 sur l’échelle de Richter.

Le dernier gros tremblement de terre survenu en Italie remonte à 2009. Il avait frappé L’Aquila, dans les Abruzzes, et fait plus de 300 morts.

Les principaux séismes en Italie depuis 1900

– 28 décembre 1908 : un séisme de magnitude 7,2 dévaste Messine, deuxième ville de Sicile, et fait plus de 82.000 morts. Les dégâts s’étendent jusqu’à Reggio de Calabre, sur le continent

– 13 janvier 1915 : un séisme de magnitude 7,0 fait 32.600 morts à Avezzano, dans le centre du pays

– 27 juillet 1930 : une secousse de 6,5 frappe la région d’Irpinia, dans le Sud. On dénombre 1.400 tués.- 6 mai 1976 : un séisme de 6,5 fait 976 morts et 70.000 sans-abris dans le Frioul, une région du Nord-Est

– 23 novembre 1980 : un tremblement de terre de magnitude 6,5 fait 2.735 morts et plus de 7.500 blessés dans la région de Naples. L’épicentre se trouve à Eboli mais les dégâts s’étendent très au-delà

– 13 décembre 1990 : un séisme dont l’épicentre se situe au large de la Sicile fait 13 morts et 200 blessés

– 26 septembre 1997 : deux secousses de magnitude 6,4 causent la mort de 11 personnes à Assise et endommagent gravement la basilique Saint-François

– 17 juillet 2001 : une femme trouve la mort dans le Haut-Adige après un séisme de magnitude 5,2

– 31 octobre 2002 : trente personnes, pour la plupart des enfants, sont tuées à San Giuliano di Puglia, dans la province méridionale du Campobasso, par un tremblement de terre de magnitude 5,9

– 6 avril 2009 : un violent séisme se produit dans les Abruzzes, à l’est de Rome, et dévaste L’Aquila, cité historique où on déplore 300 morts

– 29 mai 2012 : une secousse fait une dizaine de tués dans la région de Modène, dans le Nord, et une réplique cause la mort de 16 autres personnes neuf jours plus tard.