Spread the love

On vous l’avait bien dit, puisque les fêtes sont des occasions de bombance, de cuite pour vous mes neveux et nièces, moi qui, toute l’année, baigne dans l’alcool 24 h/24h, tous les jours que Dieu fait, ou oublie de faire, je fais une pause en ce dernier jour de l’année 2014, pour vous livrer ma pensée que j’espère sobre et lucide…

Justement, parlant de jours que Dieu fait, ou ne fait pas, je ne crois pas que ce soit Lui qui ait fait ce 25 décembre 2014, jour de Noël, pour le colonel à la retraite Camille MITCHODJEHOUN et son épouse. C’est la Police béninoise. Oui, Dieu ne pouvait faire abattre si cruellement leur unique fils, le jour de la naissance de son Fils Unique à Lui …

         Mais en vérité c’est moi, c’est vous, c’est nous, qui avons tué le petit Axel MITCHODJEHOUN ce petit matin de Noël. Nous l’avons tué quand, depuis quelques années, nous gobons en silence les histoires, des scenarios de mauvais romans que la Police nous conte sur les cadavres encore sanguinolents de jeunes gens, abattus et jetés comme des chiens derrière la cabine d’un pick-up, et dont le seul crime, des fois, est de porter des amulettes ,ou d’être au mauvais endroit au moment où la Police a besoin de nous donner du sang de» bandit « à voir au journal télévisé …

       En vampires que nous sommes, abrutis de marches, de prières et de prêches oiseux du Prince, nous buvons ce sang en silence, sans jamais nous demander si le rôle premier d’une Police est d’abattre presque toutes les semaines de jeunes hommes présumés voleurs, et si ces cadavres étaient vraiment ceux de vrais bandits. Evidemment la Police nous tranquillise la conscience par cette phrase magique qui revient comme une rengaine dans sa symphonie de la mort « Nos éléments ont essuyé des coups de feu… « Bien sûr, ces « bandits» tirent toujours comme des manchots et on voit rarement   des impacts, même sur les pick-up de la Police …

       Et le gamin MITCHODJEHOUN et son ami ADE, à 17-18 ans, élève et étudiant, sont déjà capables de tirer en roulant à vive allure à moto, sur un véhicule de Police en mouvement aussi. D’accord, nous croyons, puisque nous sommes nombreux à avoir consumé nos cerveaux d’enfant à lire du Tex WILLER, OMBRAX ou LUCKY LUKE capables, en pleine chevauchée, de tirer dans un trou d’aiguille et que les enfants de la Cité vie nouvelle à AKPAPKA ,véritables Clint EASTWOOD, sont de véritables cow-plutôt – moto-boy. Mais, de si petit «grands professionnels braqueurs» ont oublié de mettre, ne serait-ce qu’une petite cagoule avant «d’opérer» dans leur quartier un 25 décembre où peu de personnes dorment …KOYIIIIIII !

       Nous avons tué le petit Axel quand nous nous sommes contentés de sourire au moment où on nous a dit que deux petits gants suffisent pour se prémunir de la radioactivité …

       Nous avons tué le petit Axel quand nous avons juste gloussé lorsqu’on nous a dit qu’un individu peut envoyer un «drome» sur le domicile du chef de l’Etat pour le tuer…

       Nous avons tué le petit Axel lorsque nous nous contentons de nous marrer des charabias d’un ministre de l’Intérieur, demi-lettré, totalement ignorant en matière de sécurité et qui veut paraître Foucher …

Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que toutes les femmes qui soient toutes bêehh pour YAYI, je me demande si nous ne sommes pas tous Meuhh !

Ne pleurez pas les enfants …A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA