Spread the love

yahouedeouLe président du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi), Janvier Yahouédéou était l’invité de l’émission  » Zone Franche » de Canal 3 Bénin du dimanche 11 novembre 2018. Au cours de son intervention, il a fait l’état des lieux du processus d’actualisation de la Lépi. Il n’a pas manqué de revenir sur la gouvernance gestion du Bénin par le chef de l’Etat, Patrice Talon.

« Les Béninois auront à regretter le président Talon après son départ ». Ainsi s’exprimait le Député de la 24ème circonscription électorale Janvier Yahouédéhou. Pour le député de la majorité parlementaire, les réformes menées par le Président de la République sont nécessaires et méritent d’être accompagnées. Il a affirmé qu’il s’agit d’un tournent difficile mais urgente pour le développement du Bénin. L’invité a également abordé la question de la Lépi.   Pour le président, toutes les dispositions sont prises pour permettre la disponibilité de la liste afin qu’elle soit utilisée pour les élections législatives de 2019. A l’en croire, l’opération d’actualisation prend fin en décembre 2018. « Ce n’est que vers 20 et 25 janvier 2019 que nous prendrons contact avec la Céna pour distribuer les cartes », a-t-il déclaré. Aux dires de l’élu de la 7ème législature, la première phase est en cours et le comité technique a rempli son office  jusqu’à l’affichage de la liste. « Nous avons fait l’affichage. Nous avons demandé aux populations de vérifier. Si vous avez changé de domicile, s’il y a eu de décès, vous signalez », a-t-il déclaré. Par ailleurs, il a précisé qu’il ne sera pas procédé à la réimpression de nouvelles cartes pour ceux qui en détiennent déjà. « Les cartes que vous avez sont valables jusqu’en 2021 », a indiqué  Janvier Yahouédéou. Tout en indiquant que les cartes actuelles seront biométriques, le numéro 1 du Cos-Lépi a rappelé que ceux qui ont perdu leurs cartes d’électeur peuvent se rapprocher des commissariats de  police pour se faire délivrer un certificat de perte. Cela permettra au Cos-Lépi de leur délivrer le duplicata. Conformément au processus d’actualisation de la listé électorale, Janvier Yahouédéhou a laissé entendre que les populations qui n’étaient pas enrôlées pourront l’être après la décision de la Cour constitutionnelle. Pour ce faire, il a invité ceux qui n’étaient pas au pays au moment où on a établi la liste et dont les noms n’y figurent pas dans les bases de données à faire recours à la Cour constitutionnelle pour qu’ils puissent être enrôlés dans la base et avoir leurs cartes. « Il y aura un redéploiement des kits pour enrôler ceux qui n’avaient pas été enrôlés dans la base», a-t-il martelé. Cette phase prendra en compte ceux qui viennent d’avoir 18 ans depuis la dernière actualisation. Lors du grand oral, Janvier Yahouédéou n’a pas manqué de dévoiler la volonté manifeste du chef de l’Etat qui a très tôt mis à la disposition du Cos-Lépi, les ressources nécessaires pour l’effectivité de l’opération.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)