Spread the love

Jean-Claude-Ahouanvoebla2Les populations en âge de voter peuvent se rendre dans les centres de vote pour vérifier leurs noms sur la liste électorale. L’assurance de ce que cet outil précieux pour les élections est affiché a été donnée par le régisseur général adjoint de l’Agence nationale de traitement, Jean-Claude Ahouanvoébla. Il était au micro de Océan Fm, mardi 09 octobre 2018.

Océan Fm : L’affichage de la liste électorale provisoire est-il effectif sur tout le territoire national ?

 Jean-Claude Ahouanvoébla : Oui, la liste électorale provisoire sont affichées dans tous les centres de vote sur l’étendue du territoire. Seulement, dans quelques centres de vote du septentrion, vu la distance entre les villages, cela a continué jusqu’au lundi dernier tard dans la nuit.

 Est-ce qu’il y a aura des jours de surplus pour ces zones ?

Non ! Ce sont des dates légales et qui sont Communes à tous les centres de vote. Donc, on ne peut pas dire que si un centre n’a pas eu la chance d’avoir l’affichage le même jour que les autres, on va lui accorder un jour supplémentaire. Ce n’est pas possible. Puisque il peut y arriver que les centres de vote qui ont reçu leurs fichiers tardivement, peuvent finir même avant ceux qui ont reçu les premiers.Donc, c’est une affaire d’organisation.

 On constate peu de mobilisation au niveau des centres de vote. Comment cela s’explique ?

C’est simple. Si l’actualisation de 2017, je l’ai déjà fait et je suis rassuré que mes données sont bonnes et que je ne veux pas non plus changer de centre de vote, alors c’est inutile d’aller consulter. Donc, c’est cela qui se justifie par le manque d’affluence au niveau des centres de vote. Ce sont ceux qui devraient voirleursnomspour la première fois sur le fichier électoral qui vont se presser d’aller voir si leurs noms y figurent.

 Est-ce possible que celui qui n’a pas trouvé d’erreur en 2017 retrouve une coquille en 2018 ?

C’est impossible. C’est une base nationale à laquelle nous ajoutons chaque fois de nouveaux majeurs. Donc, on ne peut pas bien écrire le nom de quelqu’un à l’année N et mal écrire à l’année N+1, puisqu’on ne reprend pas chaque fois. La base est là, et nous actualisons.

 Les agents ne sont pas visibles sur le terrain. Où sont-ils Mr le Coordonnateur adjoint ?

Dans les villages, il y a les Délégués d’actualisation d’arrondissement (Daa) qui sont le contact entre le chef village et les membres Cca. Ensuite, il y a les superviseurs de zones et départementaux. Ce sont eux que le Cos-Lépi a envoyé sur terrain pour le moment. Après cette phase, il y a d’autres agents qui vont entrer en action. Les Daa sont les responsables d’arrondissement. Dans un arrondissement, il y a plusieurs villages. Les membres Cca sont au nombre de trois.Donc, ils subdivisent la commune en un certain nombre d’arrondissement. C’est pourquoi ils ne peuvent pas être également dans tous les arrondissements à la fois. C’est ce qui justifie leur absence selon vous.

 Le Cos-Lépi et l’Ant ne communiquent pas, pourquoi ?

Nous ne communiquons pas parce que c’est un travail technique. Le Béninois est déjà habitué aux travaux d’actualisation du fichier électoral national et c’est un travail du Cos-Lépi. Je crois qu’il le fait très bien.

 Lorsque l’électeur va dans un centre de vote, il fait quoi concrètement ?

Il va consulter la liste qui est affichée dans son centre de vote. Il va regarder toutes les informations qui le concernent. S’il y a un dysfonctionnement, il le signale au Daa ou au Cca ou encore au chef du village et l’erreur est rectifiée sur la liste qui est confiée au Chef du village. C’est cette liste qui revient à l’Ant pour une prise en compte.

 Quelle sera la suite après cette phase qui dure trois semaines ?

Dans quelques jours, nous allons commencer par recevoir les documents de terrain et nous, on retourne au laboratoire pour traiter les différents conflits et informations qu’on aurait constaté sur le terrain.

 Ceux qui n’ont pas fait la Lépi en 2011 ne sont donc pas concernés par cette phase ?

Cela dépend. Ceux qui n’ont pas fait la Lépi et qui n’arrivent pas à justifier, ne seront pas dedans. Mais, ceux qui ont deséléments qui attestent qu’ils doivent être sur la liste, seront intégrés.

 Propos recueillis par Rèliou Koubakin