Spread the love
Islamologue
Ibrahim Nourhoum donne des éclaircissements

Débuté le 17 mai 2018, le jeûne du mois de Ramadan est depuis le mardi 5 juin 2018, dans sa dernière décade. Conformément aux enseignements coraniques, ces dix derniers jours sont consacrés à la multiplication des actes d’adoration par les fidèles musulmans en vue de se faire pardonner. Ainsi, ils s’adonnent à la lecture du Coran et aux prières nocturnes. L’islamologue Ibrahim Nourhoun dans une interview accordée à notre rédaction livre tous les contours de cette période.

Le Matinal : Les musulmans ont commencé depuis hier mardi 5 juin 2018, la dernière décade du jeûne du mois de Ramadan. Nous constatons chez les fidèles musulmans, la multiplication des actes d’adoration. Pouvez-vous nous expliquer cet état de choses ?

 L’Islamologue : Le mois de Ramadan est un mois béni. Nous venons de finir les deux premières décades et nous abordons la troisième décade qui est consacrée à la multiplication des actes d’adoration. Si nous remontons dans le Coran, à la sourate 44 verset 3, il a été écrit « nous avons fait descendre le Coran dans une nuit bénie ». La nuit bénie est appelée « Laélatoul Kodr ». Plus loin dans la sourate 97, Allah a dit « nous avons certes fait descendre le Coran dans la nuit de Laélatoul Kodr ». La récompense de cette nuit est meilleure à celle de 1000 mois. Tous les péchés du fidèle qui rencontre cette nuit seront pardonnés. C’est donc ce qui explique cet engouement à l’adoration pour bénéficier des bénédictions de cette nuit.

 Parlant de la nuit de « LaélatoulKodr », ça veut dire quoi exactement ?

C’est la « nuit du destin » ou « nuit de la destinée ». C’est la meilleure nuit de toute une année. C’est la nuit dans laquelle Allah a fait descendre le Coran au prophète Mahomet (paix et bénédiction d’Allah sur lui). Comment peut-on remarquer la nuit du « LaélatoulKodr » ou existe-il une particularité pour reconnaître cette nuit ? Selon les dires du prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui), la nuit du « LaélatoulKodr » se retrouve dans les dix dernières nuits du mois de Ramadan. Selon d’autres enseignements, il a été dévoilé que cette nuit se retrouve susceptiblement dans les nuits impaires (21ème, 23ème, 25ème, 27ème, 29ème).

 Des rumeurs font état de ce que la nuit de « Laélatoul Kodr » intervient dans la 27ème nuit ? Qu’en-est-il réellement ?

C’est relatif. C’est un compagnon du prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) qui a déclaré que la nuit du « Laélatoul Kodr » coïncide avec la 27ème nuit. Cependant, ce n’est pas une raison pour que le musulman s’adonne aux actes d’adoration seulement dans cette nuit. Dieu veut des fidèles musulmans, un effort. C’est pour cela qu’il a caché la « Nuit de la destinée ». Chers frères et sœurs en Islam, ne nous limitons pas à la 27ème nuit mais mettons en place des actes d’adoration continus.

 Quelles sont les invocations à prononcer durant ces prières nocturnes ou existe-il une invocation spéciale?

Oui, il existe plusieurs invocations, mais une spéciale. Selon les enseignements, la femme du prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) lui demandait : « s’il arrivait que je trouve la nuit de la destinée, que dois-je faire ? ». Le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) lui répondit : dis « Allahoumain’nakaafouw’ne, touhibual’fwa, fa fwa’ni » (Dieu, tu es celui qui pardonne, tu aimes le pardon, pardonne moi ». Il est conseillé de le dire en Arabe. Dans le cas échéant, chacun pourra y aller dans la langue qu’il maîtrise.

 Votre mot de fin

Chers frères et sœurs musulmans, nous sommes presque au terme des jeûnes de Ramadan. Qu’Allah nous accorde la grâce de bénéficier de la nuit de « Laélatoul Kodr ». Je conseille aux fidèles musulmans de multiplier les actes d’adoration notamment la lecture du Coran ou fassent les invocations de pardon des péchés. Qu’Allah nous fasse miséricorde.

 Propos recueillis par Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)