Spread the love
tonato2017
José Tonato a présenté le projet du gouvernement

Le gouvernement était très sollicité au Parlement, dans la journée du jeudi 15 juin 2017. Le ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Tonato, représentant l’Exécutif, a présenté la situation des logements sociaux conformément au souhait de deux députés.

Initiateurs de deux questions orales, les députés Dakpè Sossou et Kora Zimè ont invité le gouvernement à éclairer leur lanterne sur la situation des logements sociaux. Si, pour le premier, les logements sociaux constituent un gâchis pour l’Etat béninois, le second quant à lui parle du faux qui entoure la mise en œuvre de ce programme. Le député Kora Zimè, dans ses plaintes, a dénoncé les promoteurs immobiliers qui, en complicité avec certains cadres de l’Etat, prennent des marchés de construction de logements sociaux pour livrer des chantiers bâclés. Surfant sur l’évaluation du projet de construction des logements sociaux qui a démarré avec le gouvernement défunt, le député Dakpè Sossou a affirmé que les objectifs fixés ne sont pas atteints. Ayant négocié 150 logements pour la commune de Lokossa, l’élu du peuple avoue que sur le terrain, c’est la désolation. Mieux, il a indiqué que l’Etat a perdu 9 milliards dans ce business. Aucun des logements construits à Adjarra, Porto-Novo, Lokossa, Abomey-Calavi, ou Parakou, n’échappe à la critique de Dakpè Sossou. Au total, on note, entre autres, un faible niveau d’occupation dû à la non-viabilité des sites. Selon les auteurs des questions orales, des sites inappropriés ont servi à construire la plupart de ces logements qui sont abandonnés aux intempéries et aux vandales. Sur les 1543 sites mis en chantiers, 893 sont achevés, et 419 sont habités. Pour sauver le programme, le gouvernement est entré en négociation avec la Boa dont les créances s’élèvent à 19 milliards de francs Cfa avant de procéder à un audit technique et juridique du projet.
M. A.