Spread the love
Joseph Djogbénou dit n'avoir jamais reçu une invitation formelle pour un débat contradictoire sur l'Ortb dimanche
Maître Joseph Djogbénou

Le parti « Alternative Citoyenne » se prononce sur les difficultés du moment des Béninois, difficultés qui portent sur l’approvisionnement de l’eau, de l’électricité et de l’essence (3 E). C’était ce matin au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Azalai de Cotonou, animée par son président d’honneur, Joseph Djogbénou.

Au milieu d’autres responsables du parti « Alternative Citoyenne », Joseph Djogbénou a appesanti son exposé sur la situation de l’énergie électrique en ce moment au Bénin. De son diagnostic, il ressort que la dépendance énergétique est la vraie raison de ce mal. Cette dépendance se mesure à trois niveaux selon le conférencier. D’abord « le Bénin se fournit quasi exclusivement en énergie hydraulique » ; ensuite « Le Bénin se fournit exclusivement en énergie par voie d’importation » ; enfin «la fourniture est quasi-absolument étatisée ».

Joseph Djogbénou en déduit, que, dans ces conditions, le Bénin n’est pas maitre de son énergie, et c’est pour cela que la Communauté électrique du Bénin (Ceb), qui doit approvisionner le Bénin et le Togo n’arrive plus à tenir ses engagements. Ceci du fait que d’une part, les pays comme le Nigéria et le Ghana qui contractuellement doivent lui fournir une partie de son énergie ne le peuvent plus, parce que leur demande interne s’est accrue. A titre d’exemple, le Nigéria et le Ghana ont fourni en 2015 zéro Mégawat (MW) d’énergie au Bénin. De l’autre côté les changements climatiques assèchent régulièrement dans l’année le barrage de Nangbéto, qui est loin de ses 64 MW annuels.

Le parti « Alternative Citoyenne » ne s’est pas limité à l’analyse profonde de la situation. Elle a fait des propositions de sortie de la situation. Joseph Djogbénou juge que seule une diversification des énergies et leur utilisation rationnelle pourront régler à long terme le problème de l’énergie dans notre pays. Il invite à des études approfondies sur l’énergie solaire et l’énergie éolienne. La libération du secteur et leur ouverture au secteur privé s’imposent aussi pour revoir le cout de revient aux ménages à la baisse.

Mais dans l’urgence, le parti « Alternative Citoyenne » invite le gouvernement à convoquer une grande assise nationale sur la question de l’énergie, pour prendre des orientations nouvelles pour le Bénin. ; une assise à laquelle elle se dit prête à participer.