Spread the love
Ce qui nous arrive est inadmissible
Les actes de Me Djogbénou ont séduit le magazine New africain

 S’il y a une figure emblématique dans la lutte contre la révision de la Constitution sous Yayi Boni, c’est bel et bien Me Joseph Djogbénou qui, malgré ses multiples occupations d’avocat, fait preuve d’un activisme politique appréciable. Il s’est révélé à la face du monde à travers ses activités juridico-politiques.

A 45 ans révolus, Me Joseph Djogbénou a des arguments solides pour nourrir des ambitions hautement politiques dans le cadre des prochaines joutes électorales qui pointent à l’horizon. Bardé de tous ses attributs d’Agrégé de droit privé et sciences criminelles, il est et demeure, à ce jour, une figure de proue du mouvement ’’Mercredi rouge’’, contre la révision de la Constitution. Président d’honneur du parti Alternative citoyenne, Me Joseph Djogbénou, reste inévitablement la pierre angulaire de la société civile, ces dernières années. Car, son militantisme et son courage le positionnent comme un visage auquel les Béninois doivent s’habituer pour assurer de nouvelles conquêtes et décrypter l’énigme que constitue « démocratie et développement », depuis 1990. Défenseur invétéré des libertés et droits acquis, il est déjà auteur de plusieurs publications, sans oublier son manteau de président de l’Ong Droit de l’homme, Paix et Développement (Dhpd). Malgré ce militantisme, l’homme n’a jamais perdu de vue ses activités d’avocat où plaidoirie et disponibilité intellectuelle s’entremêlent dans une tension, sans cesse interdit de repos. La classe politique nationale a reçu depuis lors, les signaux d’un candidat, capable de relever les grands défis d’une nation en décadence morale et financière. C’est à juste qu’il a été dinstingué au plan continental. Il fait partie des cent personnes influentes de l’Afrique, selon la magazine New africain Magazine dans la catégorie Activisme politique.

 Victor Nongni