Spread the love

salubritéLes jeunes ressortissants du plateau d’Abomey ont initié, le samedi 04 juillet 2014, une campagne de salubrité pour garantir à la ville d’Abomey un environnement sain. Réunis au sein de : «Fier du plateau d’Abomey», un creuset en gestation, ils ont officiellement lancé l’opération «l’esplanade du musée toujours propre ». Une manière pour eux de célébrer les retrouvailles et de contribuer au développement de la cité.

Les membres de l’association « Fier du plateau d’Abomey » (Fpa) renouent avec les vielles habitudes révolutionnaires. Munis de houes, de coupe-coupes, de râteaux, de balais et de paniers, ils ont dégagé l’esplanade du musée historique d’Abomey de ses déchets. Vitrine de la capitale historique du Bénin, ce musée végète dans l’insalubrité totale. Envahi par des touffes d’herbes qui n’ont rien à envier à une forêt équatoriale, sa façade principale est devenue le gîte des rat et autres reptiles nuisibles. Les géants arbres qui pavoisent la cour sont pris d’assaut par les chenilles. Ceci, faute d’entretien conséquent. Face à ce constat amer qui, visiblement ternit l’image d’Abomey, les jeunes ont décidé d’agir pour sauver le patrimoine mondial de l’Unesco. Ainsi, sans chercher à jeter la pierre au gestionnaire du musée et ses collaborateurs qui font ce qu’ils peuvent, Marc Dakossi, président du bureau provisoire de l’association Fpa, et les siens se sont organisés pour rendre propre ce lieu chargé d’histoire et qui représente leur identité culturelle et leur fierté nationale. Ils n’entendent pas s’arrêter à cette seule action. Elle va se poursuivre, de façon périodique, pour tenir ces lieux propres. D’où le lancement de opération « L’esplanade du musée toujours propre». Au-delà de la salubrité, ils envisagent aussi d’autres actions dans maints domaines. Mais avant, en août prochain, ils vont formaliser leur association à travers le congrès constitutif et lui donner des orientations claires. Selon Marc Dakossi, Fpa se veut une association apolitique de renforcement des liens d’amitié et de solidarité entre les filles et fils d’une même ère culturelle. Cette Association vise également le développement du plateau d’Abomey à travers des actions concrètes. Regroupant plusieurs compétences professionnelles d’ordre technique, politique, culturel, agricole et économique, Fpa s’interdit toute idée politique. Donc, aucun de ses membres n’a le droit de faire passer un message politique à travers le groupe, même s’il est un politique. N’est pas membre du Fpa qui veut, mais qui a reçu l’appel du plateau d’Abomey. Marc Dakossi invite ses pairs qui hésitent encore à rejoindre le groupe pour la réussite de l’évènement d’août prochain.

 Zéphirin Toasségnitché (Br : Zou-Collines)