Spread the love

Pnud 25Le 21 septembre est la journée dédiée  à la célébration de la paix dans le monde. A cette occasion, le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) a sensibilisé les jeunes sur les comportements à l’enracinement de la paix au Bénin. L’événement s’est déroulé, vendredi 21 septembre 2018, à Cotonou et a connu la présence de plusieurs organisations de jeunes. Un bilan a été également fait sur les actions menées en faveur de la paix à travers le respect des droits de l’homme. Selon Fatomatou Batoko Zossou, présidente de la coalition nationale de la paix, la réalisation des Objectifs de développement durable est un indicateur favorable à la paix. C’est pourquoi elle a indiqué qu’un consensus doit être trouvé autour des questions de développement pour la consolidation de la paix au Bénin. Dans son intervention, Siaka Coulibaly, représentant résident du Pnud, a indiqué que la démocratie béninoise est une preuve de l’enracinement de la paix au Bénin. Ainsi, il a salué le gouvernement pour sa disponibilité et son engagement pour la paix. Cette journée est mise à profit pour promouvoir l’idéal de la paix entre les peuples. A l’en croire, l’édition de cette année coïncide avec les soixante-dix ans de la déclaration des droits de l’homme. Il a invité le peuple béninois et ses dirigeants à la promotion du dialogue gage d’une paix durable. Pour sa part, Mahougnon Kakpo, ministre de la Justice par intérim, a exprimé sa joie par rapport au choix du Bénin pour  cette initiative. A l’entendre, c’est le moment de reconnaître au peuple béninois le mérite d’être lui-même, le premier artisan de la paix grâce aux nombreux sacrifices consentis. L’édition 2018 est placée sous le thème « Le droit à la paix : 70 ans après l’adoption de la déclaration universelle des droits de l’homme ». Il faut noter que plusieurs communications ont été présentées afin de sensibiliser les jeunes sur des comportements à adopter pour la consolidation de la paix au Bénin.

Donald Kévin Gayet (Stag)