Spread the love
albert
Albert Tévoédjrè initiateur de la rencontre

Le Centre panafricain de prospective sociale (Cpps) d’Albert Tévoédjrè entend marquer d’un cachet spécial l’édition 2017 de la Journée mondiale de la paix, célébrée le 1er janvier de chaque année. Le 30 décembre prochain à la maison internationale de la culture à Porto-Novo, une manifestation à caractère interreligieux regroupera des Béninoises et des Béninois venus de tous horizons confessionnels. Lire un extrait du communiqué de presse rendu public. 

Dialogue et Paix : Le long combat d’AlbertTévoédjrè et du Bénin
 Dans le cadre de la pose de la première pierre d’un centre de santé interconfessionnel devant servir de symbole à la réconciliation des fidèles de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin, le professeur Albert Tévoédjré a évoqué une nouvelle dynamique dans la conception du dialogue et de la paix. Pour lui, le dialogue doit se matérialiser par des actes concourant à l’amélioration de la vie des Hommes. «La foi sans les œuvres n’a pas de sens. Si nous disons dialogue, dialogue, dialogue et que nous n’allons faire rien, on bavarde. Alors disons, la paix, c’est la foi dans le dialogue qui produit quelque chose de concret pour changer la vie des hommes », a-t-il déclaré à Kpoguidi, un village de Sèmè-Podji dans le Sud-Est du Bénin
Implication de plusieurs partenaires internationaux
Notre initiative compte de nombreux partenaires internationaux, parmi lesquels le gouvernement japonais. Aussi inattendu puisse t-il paraître, le soutien du Japon représente une véritable valeur ajoutée à l’initiative eu égard à l’histoire de ce pays qui a toujours défendu les valeurs de paix. D’ailleurs, le Japon a été parmi les premiers états à percevoir l’importance de ce projet et à lui apporter un soutien conséquent. Mis à part le Bénin, plusieurs autres pays africains et internationaux, en plus d’organisations internationales telles que l’Ua, l’Oif, l’Unesco, Religions pour la paix, Église catholique succession d’Utrecht du Canada et une pléthore d’organisations de la société civile, soutiennent l’initiative.
 Rencontre le 30 décembre 2016 à Porto-Novo
 En prélude à la Journée mondiale de la Paix, célébrée le 1er janvier de chaque année depuis 1968, à l’instigation du Pape de l’époque, Paul VI, le Centre Panafricain de Prospective Sociale (Cpps),
organise le 30 Décembre 2016 à la Maison Internationale de la Culture à Porto-Novo de 15 heures à 18 heures, une manifestation à caractère interreligieux devant regrouper des Béninoises et Béninois venus de tous horizons confessionnels. Le message du pape François pour la 50e Journée mondiale de la Paix, le 1er janvier 2017 portera sur le thème: “La non-violence : style d’une politique pour la paix”
Le Bénin et l’Afrique gagnent leur pari
 Le pari est donc gagné pour le Bénin, et par voie de conséquence pour l’Afrique, d’avoir réussi à attirer autant d’attention sur ce thème et d’avoir mobilisé plusieurs partenaires internationaux. Cependant, loin de se satisfaire d’avoir atteint cet objectif, il est demandé à toutes les parties prenantes de s’inspirer des recommandations issues du symposium de Cotonou pour développer et mettre en œuvre ses propres plans nationaux d’action. De même, le mécanisme pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation aidera à soutenir le plan d’actions dans sa réalisation. Toutes ces grandes décisions prises par les autorités politiques, religieuses et les représentants de la société civile africaine et internationale accordent la priorité à la paix à travers le dialogue interculturel interreligieux tout en promouvant les droits de l’homme. En attendant les retombées de cette initiative, qualifiée d’excellente par bien des observateurs, le Bénin et l’Afrique peuvent se féliciter d’avoir ouvert une nouvelle page de l’histoire du continent africain.