Spread the love

2292110-3202895Le monde célèbre ce lundi 5 Juin 2017, la journée mondiale de l’environnement. Initiée par l’Organisation des nations Unis en 1972, cette journée permet de focaliser les attentions sur certains points essentiels pour la sauvegarde de la planète notamment la destruction de la couche d’ozone, la déforestation, la qualité des réserves d’eau, la désertification et la sécheresse. « Rapprocher les gens de la nature » c’est ce à quoi exhorte cette année le Programme des Nations Unies pour l’Environnement. Pour l’expert en eau et assainissement de base au Partenariat pour le Développement Municipal (PDM), Félix Adégnika, c’est un thème très important dont l’objectif vise à aimer la nature, ses merveilles. « C’est faire en sorte pour qu’on puisse être complice et aimant de la nature. Cette nature que nous partageons ensemble et qui est le poumon de l’humanité. C’est la nature qui nous reste et que nous avons à protéger. Tout simplement admirer la nature parce qu’il y a des merveilles et en faisant cela nous tombons amoureux de cette nature là que nous ignorons par nos actes de tous les jours » a-t-il expliqué. Il a également fait remarquer que l’être humain s’éloigne de plus en plus de cette nature à travers des actes qui détruisent l’environnement. L’objectif étant de se rapprocher de la nature, il a donné quelques conseils qui pourraient favoriser cela. « On peut s’organiser individuellement ou collectivement en ramassant les ordures dans nos quartiers, planter un arbre dans notre rue » a-t-il précisé. A noter que les manifestations officielles dans le cadre de cette journée au Bénin, se sont déroulées à la plage Fidjrossè. C’était en présence du ministre du cadre de vie et du développement durable, José Didier Tonato, du préfet du département du Littoral, Modeste Toboula et le chef d’état-major général entouré d’un détachement de force de l’ordre.

Léonce Adjévi