Spread the love

Le représentant résident de l'Uemoa, Komlan AgboAu terme de 72 heures d’échanges à Grand-Popo, les professionnels des médias conviés aux journées d’informations en savent un peu plus sur les réalisations effectuées par l’Union économique et monétaire ouest africaine au Bénin. Les journées du 17 et 18 octobre 2018 ont été en effet consacrées aux exposés sur les actions de l’Uemoa exécutées par des maîtres d’ouvrage délégués ou sous la supervision de ministères sectoriels.

Le Bureau de représentation à Cotonou de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), sous l’égide de son Représentant résident,KomlanAgbo, a organisé du 17 au 19 octobre 2018 à Grand-Popo, des « Journées d’informations des médias sur les réformes, politiques, programmes et projets de l’Uemoa au Bénin ». Ces journées ont permis aux acteurs des médias de s’imprégner des réalisations effectuées par l’Union sur l’ensemble du territoire national. « Etat d’exécution des projets de l’Uemoa au Bénin gérés en maîtrise d’ouvrage déléguée par Agetur-S.a. »est l’exposé présenté par Simon Goudou, Directeur technique de l’Agetur. Il a fait le point de 7 projets exécutés dans plusieurs secteurs. Il s’agit des secteurs de l’hydraulique villageoise, aménagement hydro-agricole, agriculture, sécurité alimentaire, élevage et des transports. Les projets portent notamment sur la réalisation de 520 forages positifs équipés de pompes à motricité humaine pour un montant de 4.668.650.000 FCfa. L’aménagement de 1000 hectares de périmètres agro-sylvo-pastoraux et halieutiques pour 3.781.890.000 FCfa. La construction de magasins de conservation des récoltes et des graines pour un montant de 2.600.000.000 FCfa. Les aménagements hydrauliques multi usages pour la sécurité alimentaire pour 1.124.550.000 FCfa. La construction des marchés à bétail transfrontaliers d’Iwoyé et de Matéri correspondant à 111.239.680 FCfa. La construction et l’équipement de la station de pesage à basse vitesse de Houègbo pour 896.014.875 FCfa et enfin la réalisation des études technico-économiques, d’impact environnemental et social et de sécurité routière de trois tronçons de route pour 687.750.000 FCfa. Les interventions directes de l’Uemoa gérées en maîtrise d’ouvrage déléguée par Agetur s’élèvent à 13.870.094.555FCfa.

 Réalisations sous tutelle de ministères

 L’Uemoa, en partenariat avec la Banque islamique de développement (Bid), a fait des réalisations dans l’hydraulique et l’assainissement en milieu rural.Le Coordonnateur de ce Programme au ministère de l’Eau et des mines, Serge Mariano en a fait le point.Il ressort de sa communication que 120 forages équipés de pompe à motricité humaine, 06 postes d’eau autonomes, de 25 adductions d’eau sommaires, de deux 02 adductions d’eau inter-villages, 60 latrines dans les édifices publics et de la mise en œuvre de l’assainissement total piloté par les communautés pour la réalisation de 2250 latrines familiales ont été réalisés. Le coût global du projet est chiffré à 6.860.000.000 de FCfa. Le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, représenté par Marius Aïna et Médard Togbénou de la Direction de la programmation et de la prospective, a présenté les « projets du secteur agricole financés par l’Uemoa ». Les projets portent sur la lutte contre le Charbon Bactéridien au Bénin (Plcb), l’appui à la mise en œuvre du développement de la filière maïs et l’appui à la structuration de la filière riz.Le Directeur de la gestion et du suivi des infrastructures, Sylvain Avotrican a présenté les réalisations des travaux de modernisation et d’automatisation des postes de péage et de péage/pesage. Il a fait le point des réalisations dans le secteur des infrastructures et focalisé l’attention sur la mise en œuvre du Règlement 14 dont l’application peine à aboutir. Pour sa part, le représentant du ministère de l’Industrie et du commerce,Gabriel Ahissou, a présenté la communication sur la Convention d’appui au laboratoire d’étalonnage à vocation régionale (Ler). Dans le cadre de cette convention, les activités suivantes ont été réalisées : renouvellement de l’accréditation du Lema-Bénin, raccordement des étalons du laboratoire à la chaîne internationale de mesure, campagnes d’inter-comparaison et d’essai d’aptitude nécessaires à l’accréditation et au suivi des laboratoires nationaux d’étalonnage. En axant sa communication sur les réformes et politiques, M. Lamine Ami-Touré, représentant le ministère de l’Economie et des finances, a présenté les résultats de la Revue annuelle édition 2018 des réformes, politiques, programmes et projets de l’Uemoaau Bénin, tenue du 09 au 11 octobre 2018. Il en ressort qu’en 2018, le Bénin affiche un taux moyen de mise en œuvre des réformes de 80,2%.

 L’énergie, une préoccupation majeure

 Le représentant la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (Saber), Fortuney  B. Koudjowou, a présenté quelques projets et programmes dont le Programme de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Prodere 1) et le Programme régional d’économie d’énergie (Pree). Ces programmes ont permis de réaliser 06 mini centrales avec mini réseau électrique de distribution et 164 kits solaires photovoltaïques, 656 lampadaires solaires photovoltaïques, 1303 lampes à basse consommation installées dans l’éclairage public, 8 systèmes d’adductions d’eau potables et de remplacer 36.412 lampes énergivores par des lampes économiques dans les bâtiments publics au Bénin. La SABER reste encore un partenaire privilégié de l’Uemoa avec deux programmes phares. Il s’agit du Microsol et du Prodere 2 qui sont encore en cours d’exécution, a précisé le communicateur. L’un de ces programmes en cours d’exécution dans la Commune de Grand-Popo a fait l’objet d’une visite de site de tous les participants.

 Jean-Claude Kouagou