Spread the love
lancement officiel des Jmb 2018
lancement officiel des Jmb 2018

La 3ème édition des journées médias du Bénin a démarré depuis ce lundi 30 avril 2018 au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou. Une manifestation qui entre dans le cadre de la journée international de la liberté de la presse qui sera célébré le  jeudi prochain. L’organisation des JMB c’est une initiative de  l’association Elan Média en collaboration avec l’Union des professionnels des médias du Bénin Upmb.

Les journées médias du Bénin ont été lancées lundi dernier sous le co parrainage de Aurélie Adam Zoumarou et Oswald Homeky respectivement ministre de l’économie numérique et ministre des sports de la culture et du tourisme. Elles prennent  fin le samedi 5 mai 2018 avec plusieurs programmes à l’affiche selon la présidente du comité d’organisation Jislène Adimi Agbozo. Entre autres activités, il y aura un colloque et un concours sous-régional de productions médiatiques. Le colloque se tient le 3 Mai, date de célébration de la Journée internationale de la liberté de presse et c’est à cette occasion que le verdict du concours sera donné. Il sera également organisé une foire-exposition des livres dont les auteurs, une cinquantaine, sont des professionnels des médias. Comme activités sportives le handball féminin et le bountou avec un défilé de mode professionnalisé sans oublié les débats grand public et surtout les soirées récréatives qui se dérouleront au village des médias implanté au Stade de l’amitié. Plusieurs artistes de renom seront également de la partie rassurée la présidente du comité d’organisation qui invite les professionnels des médias à s’intéresser davantage à cet événement. La ministre de l’économie numérique a apprécie l’initiative et souhaite qu’elle se pérennise. « C’est une occasion formidable de critiques, d’auto-critiques, de réflexions et de promotion du journalisme sous toutes ses formes, ces journées, j’en suis certaine, seront une occasion d’échanges sur les actualités et sur le noble métier qu’est le journalisme » a déclaré Aurélie Adam Zoumarou.

Marcus Koudjènoumè