Spread the love

corpsDans la journée du samedi 28 avril 2018 la ville de Kandi a vécu une situation exceptionnelle. Il s’agit en effet de la découverte de trois corps sans vie. Le premier est découvert à l’auto-gare au petit matin du samedi 28 avril 2018. C’est un homme âgé d’environ trente ans, probablement d’ethnie peulh. Il est retrouvé sous un hangar. Selon Amadou Soukalé, contrôleur au parc de l’Unacob de Kandi, à la découverte du corps, le chef peulh (Rouga) de Kandi, la Police et le chef du quartier ont été alertés. Ils sont allés constater de visu le corps inanimé. Aux dires du Docteur Soumanou  de l’hôpital de zone Kandi, Gogounou, Ségbana, la victime est morte suite à une hypoglycémie. Aucun signe de violence n’est remarqué sur le cadavre. Le constat est le même au quartier Gansosso où le deuxième corps est retrouvé. La victime est un homme âgé d’environ 60 ans, dont l’identité révèle qu’il serait burkinabé. Il a vécu à Kandi pendant 10 ans. Le troisième corps est découvert ce même jour dans un camion suite à un accident au quartier Potogobamgou. La victime est morte dans le véhicule au cours de la traversée Bénin sur la section Niamey – Malanville – Kandi. C’est suite au contrôle des agents de la Police républicaine que  le cadavre a été découvert. Après le constat, les corps sont inhumés sur instruction du Procureur de la République près le Tribunal de Kandi. Selon le Chef du premier arrondissement de Kandi, Issa Sèwa, les deux premières  victimes semblent avoir pris du stupéfiant. Occasion pour lui d’inviter les populations à prêter  main-forte aux forces de l’ordre afin de lutter contre le phénomène de prise de stupéfiants.

Ayouba Adamou

(Coll)