Spread the love
Chabi-Kassimou
Kassimou Chabi, coordonnateur du Cnt

Le coordonnateur du Centre national de traitement a situé les Béninois sur le sort réservé au reste des cartes d’électeur devant servir aux élections locales, communales et municipales du 28 juin 2015. Selon Kassimou Chabi, tout est fin prêt pour la distribution des cartes d’électeur. Le dispositif va commencer par être apprêté ce mercredi. Lisez-le.

« En tenant compte des dispositions de la loi, après la distribution au niveau du Cnt, le restant des cartes est mis sous scellé pour être conduit à la Céna. Nous nous avons fait tout ce plan, nous avons même sorti la liste des citoyens qui n’ont pas reçu leur carte dans les arrondissements avec leur photo. On était même prêt à envoyer à la Céna pour qu’on puisse afficher afin que les populations retrouvent leur carte. Nous avons sollicité et obtenu avec la Céna, une séance technique. C’est à l’issue de cette séance qu’on s’est dit qu’il faut voir, qui de la Céna ou du Cnt est apte à poursuivre la distribution. La Céna nous a demandé de lui permettre de faire une plénière pour décider de ce qu’il fallait faire. Le samedi 30 mai 2015, la Céna a envoyé un courrier, qui nous renseigne que nous pouvons continuer la distribution pendant 04 jours. A l’issue des quatre jours nous avons commencé par nous poser des questions. Parce que nous savons que la dernière fois, après la distribution nous avons mis plus d’une dizaine de jours pour faire le point. Si nous finissons les quatre jours, il faudrait que nous fassions une transmission à la Céna qui va poursuivre. Par rapport à cela, nous avons fait des propositions à la Céna en lui demandant de s’appuyer sur le dispositif qui serait déjà en place pour continuer les 08 jours de distribution. Là, ensemble avec la Céna, on pourra voir les autres modalités. Le courrier est déjà à la Céna. Pour ne pas perdre du temps, nous nous proposons à la Céna de nous appuyer. La Céna peut même demander, compte tenu du fait que le Cnt a déjà l’expertise de la distribution, de continuer l’opération durant les 08 jours et qu’après un compte rendu soit fait. C’est donc cette proposition qu’on a faite à la Céna. Si la Céna répond favorablement à notre proposition, nous continuerons la distribution pendant encore 08 jours en plus des 04 jours déjà octroyés ; ce qui fait en tout 12 jours. Depuis le matin (hier), j’ai eu beaucoup de peine, parce que tout est technique et on est entrain d’imprimer les cartes, c’est-à-dire que nous préparons les cartes de ceux qui devaient en avoir. Parce qu’il y a des citoyens qui ont fait des réclamations ou des données mal orthographiées que nous allons corriger. Il y a aussi le cas des nouveaux majeurs, c’est-à-dire ceux qui auront 18 ans le jour du vote. Tous ces cas doivent être pris en compte avant l’impression des cartes et l’impression commencera dès demain.

Dans notre chronogramme il était prévu qu’on démarre la distribution le 1er juin, mais cela a été un peut décaler. Je crois que d’ici le mercredi (ce jour Ndlr), nous allons commencer par apprêter le dispositif pour la distribution. Nous n’avons pas beaucoup de cartes à imprimer, puisqu’il y a environs trois cents trente neuf mille (339 000) cartes retournées. Qu’il nous souvienne que nous avons distribué quatre millions cents (4 100 000) cartes d’électeur en 11 jours. Donc nous pensons que normalement le temps est suffisant pour faire le travail et en termes d’impression aussi nous n’allons pas dépasser la centaine de cartes à imprimer.

Au final, nous allons nous retrouver autour de quatre cent cinquante mille (450 000) cartes à distribuer ».

 Propos transcrits par Inès Kouagou