Spread the love
KEMY-RETOUR
Une carrière internationale s’annonce pour Kèmy

Revenue d’une tournée européenne, l’artiste chanteuse béninoise, Oluwa Kèmy, a livré ses premières impressions à la presse à sa descente à l’aéroport Bernadin Cardinal Gantin. C’était le samedi 13 juin 2015 en présence de ses fans et de l’honorable Maléhossou.

Le Matinal : Qu’est-ce que ça vous fait de revenir dans votre pays ?

 Kemy : Je suis très contente de retrouver mes frères. Les mots me manquent pour exprimer ma joie. Je rends grâce à Dieu et je remercie tous mes fans qui adorent ma musique et qui continuent toujours de me soutenir.

 Avec toutes les expériences que vous avez connues dans la musique béninoise, quels sont vos sentiments après cette 1ère tournée ?

Je suis très satisfaite parce que je ne savais pas qu’il y avait autant de Béninois qui aiment mes œuvres musicales en Europe. Nos frères et sœurs qui résident là-bas ont trouvé un laps de temps pour échanger avec moi et me donner des conseils. J’ai été accueillie comme une princesse par mes compatriotes, des gens qui aiment ma musique.

 La façon de gérer le showbiz là-bas est certainement différente de ce qui se fait ici au Bénin. Quel constat avez-vous fait ?

C’est vraiment différent. J’ai remarqué que les artistes ne sont pas si mal traités. Le soutien vient de partout. Les artistes ont des opportunités et en profitent comme cela se doit, sans problème. J’espère que mon pays atteindra également ce niveau les années à venir.

 Votre première tournée européenne a suscité des commentaires sur les réseaux sociaux. Beaucoup de critiques sur votre habillement. Qu’en dites-vous ?

Oui, on m’a attaqué de partout. J’ai eu les informations. Mais, c’est que ces gens-là m’ont fait de la publicité gratuite. Je n’ai pas voyagé de façon clandestine. J’étais sur des évènements sur lesquels j’ai été officiellement invitée. Et je peux vous dire que c’est même à cause de ces critiques que j’ai eu beaucoup de contacts. C’est moi-même qui ai chanté « Critiquer critiquer ». Donc, je remercie Dieu pour tout.

 Rappelez- nous le cadre de votre tournée ?

On était à l’Université Paris 8 pour un concert. J’étais également à la soirée Miss Bénin Europe. J’ai fait également un show à Lyon. J’ai parcouru 14 villes. Les autres dates ont été reportées pour l’année prochaine. Des Français ont pleuré quand je racontais certaines histoires. Tellement d’émotions ! Donc, je repars bientôt pour d’autres festivals. On a pu avoir 32 dates pour l’année prochaine et un producteur qui viendra dans quelques semaines au Bénin pour une collaboration. Je tiens à remercier l’honorable Malèhossou qui ne se lasse pas de me soutenir. Merci à tous mes fans.

 Propos recueillis par Valentine Bonou Awassi