Spread the love

hostie...Deux ans déjà que le ciel s’est assombri assez soudainement dans la journée du 14 octobre 2015. Le ciel s’est assombri aussi bien au sens propre qu’au sens figuré.

Le ciel s’est assombri au sens propre, en effet, avec la formation des nuages précédant des précipitations inattendues, notamment à Cotonou. Ces pluies qui sont tombées entre 13h et 14h étaient annonciatrices de l’assombrissement du ciel au sens métaphorique.

Le ciel s’était réellement assombri pour annoncer la disparition d’un grand homme. Dans les cultures du milieu méridional du Bénin, l’expression consacrée littéralement se révèle être « la nuit s’est abattue en plein jour». Tué depuis 2011 par les réseaux sociaux qui annonçaient sa mort Mathieu Kérékou avait effectué quelques rares sorties publiques infirmant chaque fois l’annonce de sa mort. On se souvient de cette image de l’homme fragilisé par des maladies de vieillesse quand il exhortait les Béninois, en mars 2011, à se rendre aux urnes. Il avait ainsi joué sa partition pour la tenue effective de l’élection présidentielle de cette année-là, considérée, comme celle de tous les dangers. Pour rappel, beaucoup d’acteurs politiques croyant peu à la fiabilité de la Liste électorale permanente informatisée (Lepi), appelaient au boycott de cette élection. Elle était donc sujette à l’hypothèque, remettant en cause le cas échéant la tenue régulière des élections présidentielles au Bénin. C’est donc grâce, entre autres, à la voix autorisée de Mathieu Kérékou, dont les Béninois pensent du bien, que l’élection présidentielle de 2011 a pu se tenir sans anicroche.

Mathieu Kérékou, l’homme du 26 octobre. Mathieu Kérékou, le détenteur de longévité de pouvoir en tant que président de la République. Mathieu Kérékou le facilitateur de la paix. Mathieu Kérékou le caméléon national.  Mathieu Kérékou s’apparente aussi aux Tutsis du Rwanda. En effet, d’après la description faite de l’homme par le professeur Félix Iroko, Mathieu Kérékou est un personnage qui sait dissimuler ses récriminations. Il sait différer ses attaques pour  répliquer à un moment où on s’y attend le moins. Les Tutsis, selon Pierre Péan, sont initiés à la réserve. Cette attitude civilisationelle des Tutsis caractérise aussi le Général Mathieu Kérékou. C’est cet homme qui n’apparait aux yeux du président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, comme étant « ni ange, ni diable » qu’il a plu à Dieu de rappeler à lui le mercredi 14 octobre 2015.

‘’Le grand homme Mathieu Kérékou’’ selon les livres de sciences politiques et philosophiques a fini par emprunter seul sa route les pieds devant. Le croyant qui n’a pas renoncé aux rites de l’Eglise Catholique savait qu’il est poussière et qu’il retournera poussière. Il laisse essentiellement à son peuple, un héritage inscrit au testament de son silence. L’accumulation de biens matériels et la vie dans les châteaux brillants s’arrêtent sur terre. Obligatoirement. Le confort, oui. Mais le luxe et l’opulence insolentes, non. Car vanitas vanitatum, ommia vanitas : vanité des vanités, tout est vanité.

 Jean-Claude Kouagou