Spread the love
«…Comme vous le constatez, le chef de l’Etat vient de délivrer son message sur l’état de la Nation. C’est un exercice constitutionnel. Vous avez dû remarquer que c’est un discours complet qui, au-delà des actions de 2015, retrace tout le parcours fait depuis 2006. Comme vous le savez, l’Etat est une continuité. Il a pris les rênes du pouvoir en 2006  et sur tous les plans, il a pu permettre aux Béninois de marquer beaucoup plus de pas positifs. Sur le plan économique, notre pays peut se compter parmi les pays au monde qui ont pu connaître une croissance qui, d’année en année se renforce. Bien évidement, par rapport à nos exigences de développement, ce n’est pas encore suffisant compte tenu aussi de la proportion de l’évolution démographique et des enjeux de lutte contre la pauvreté. Mais beaucoup de choses ont été faites. Dans le domaine des infrastructures, beaucoup d’actions ont été également menées, soit 1000 kilomètres linéaires en 10 ans avec 2000 kilomètres linéaires en instance d’investissement. Le chef de l’Etat a eu un discours franc parce qu’en même temps qu’il présente ce qui a beaucoup évolué, il a pu présenter aussi les difficultés qu’il a rencontrées, les insuffisances qu’il a lui-même notées dans sa gouvernance et les propositions qu’il fait pour le futur. Dans le secteur de la justice, il a pu reconnaître à sa juste valeur, son importance pour la démocratie. Il a relevé 3 obstacles majeurs au niveau de la justice tout en louant la qualité des Magistrats qui travaillent de façon professionnelle et invité ceux qui ne s’appliquent pas encore convenablement à se mettre résolument au service de la Nation… »