Spread the love
koudy-artiste
Koudy, une étoile montante

Elle est jeune, ambitieuse, débordante d’énergie sur scène, confiante en son avenir. Elle pose déjà les jalons d’une carrière internationale. Koudwath Fagbémi alias Koudy est une artiste chanteuse béninoise, guitariste, percussionniste. Avec son 1er album « Suru » sorti en 2012, l’artiste a inscrit son nom dans le milieu du showbiz, aussi bien au Bénin que dans d’autres pays. Partons à la découverte de cette artiste qui a décidé de s’investir dans le tradi-jazz…

« C’est de la passion que l’art est passé à mon quotidien ». Voilà comment Koudy explique son attachement à la musique. Sa toute première apparition sur scène remonte à l’an 2000. C’est depuis cette époque que Koudy a eu la bénédiction de ses aînés, notamment la doyenne Vivi l’Internationale qui a vu en elle, une artiste, une future ambassadrice de la musique béninoise. Avant de se consacrer à sa carrière, Koudy a fait quelques expériences dans le groupe musical de la gendarmerie nationale. Egalement, elle a collaboré avec « Bobo la fleur » et Musigerme de 2008 à 2011 chez feu André Quenum. Elle a démarré ses premiers enregistrements après trois ans de cours de musique. Koudy s’impose à travers le tradi-jazz, le blues, et toutes sonorités basées sur la culture africaine, précisément celle béninoise. « En 2014, j’étais à Bruxelles à l’académie de Libramont pour une formation en jazz. La croyance en ce que je fais et en moi-même, est ma 1ère arme », confie l’artiste. Des aînés dans le domaine musical qui constituent pour elle, des modèles sont Myriam Makéba, Tracy Chapman et Asa.

 « Suru », le 1er album de Koudy

 Un album de 11 titres fait de la musique moderne d’inspiration traditionnelle. Ce 1er opus de la carrière de Koudy parcourt presque tous les rythmes traditionnels du Bénin. Sur ce même album, Koudy a travaillé avec Jakoni sous la houlette de Laudamus Sègbo. « Ago », « Ovitche Omonmi », « Zeyilo », « Suru », « Hwendo Mandona », « Iya mi », « Wabamilo », « Helou Gbeto », « Ogun », « Jogbese » et « Obimi » sont les morceaux de cet album qui ont déjà fait voyager Koudy dans plusieurs pays.

Distinctions

 Koudy a pu s’imposer sur la scène musicale depuis 2012 où elle a fait son apparition dans le cercle des artistes. Plusieurs distinctions lui ont été décernées. Ce qui lui a permis de prendre conscience de ses capacités artistiques. Trophée de la meilleure artiste espoir au Bénin Top 10 en 2012, trophée « Sauvegarde de l’art » par Ojupaafrik en 2012, trophée Sahel Hip hop en 2014, trophée « femmes battantes » en 2015, ce sont là les distinctions qui font d’elle une artiste d’avenir. Koudy était récemment au Cogon pour le festival Jazz fusion.

 Une vie de femme …

Née le 23 mars 1987 à Porto-Novo, d’un père d’origine nigériane, Koudy a fait des études en hôtellerie tourisme et loisirs, une formation en guide touristique et s’est inscrite en anglais à l’université d’Abomey-Calavi. L’artiste est mère d’une fille de cinq (ans). « Je mène une vie de couple comme toute femme. J’ai divorcé du père de mon enfant, il y a quatre ans pour des raisons familiales. Mais, ça fait déjà un an que j’ai décidé de me réengager avec quelqu’un d’autre », confie-t-elle.

 Un album en préparation, des dates en vue…

 Koudy travaille sur son nouvel album, le 2ème de sa carrière. Elle le prépare ardemment et désire donner le meilleur d’elle-même à travers cet opus. « J’ai fait beaucoup de scènes au Bénin et dans d’autres pays. Nous avons tellement de richesses sur le plan culturel. Et notre devoir, en tant qu’artiste, c’est de valoriser ce patrimoine culturel à travers nos chansons. C’est ce à quoi je m’engage », explique-t-elle. Invitée à des festivals, elle bougera beaucoup lors de ce dernier trimestre de l’année 2015. Après un concert le 10 octobre prochain au « Blackstage » à Cotonou, Koudy est attendue à Ouagadougou au Burkina-Faso et à Yaoundé au Cameroun pour des concerts.

 Valentine Bonou Awassi