Spread the love

justiceUn ancien facteur à la poste du Bénin Médard Koudagbagba, est accusé de détournement de deniers publics. Après 8 ans en prison pour les faits qui lui sont reprochés, il a été jugé hier par la Cour d’Assise de Cotonou et condamné à cinq ans de travaux forcés.

Accusé pour détournement de deniers publics, Médard Koudjagbagba s’est expliqué hier à la cour d’assise de Cotonou. Il lui est reproché d’avoir détourné une somme de 22.450.000 FCFA. Le mis en cause a plaidé coupable mais affirme avoir détourné seulement 114.000FCFA et pas plus. L’affaire remonte à 2005, où Médard Koudjagbagba était alors facteur à la poste du Bénin, agence PK3. Sollicité à l’époque pour recouvrer les redevances des boîtes postales cumulativement à ses fonctions de facteur suite à une situation de manque de personnel que traversait cette société d’Etat, l’accusé aurait fait preuve d’une certaine malhonnêteté qui l’a rattrapé. Les investigations de l’inspection générale sur le dossier ont permis d’établir que Médard C. Koudjagbagba a effectivement détourné la somme de 22.450.000 FCFA, soit 5.789.000 en 2005, 6.942.000 en 2006 et 9.728.000 en 2007. L’avocat de la défense Yaya Pognon a soutenu au cours du procès que son client ne détient pas une telle somme. Il a par ailleurs signifié que le cas de son client est une vie volée en éclats qui peinera à se reconstruire. Malgré les arguments de plaidoirie de l’avocat défenseur, la cour est restée ferme. Elle a condamné Médard Koudagbagba à cinq ans de travaux forcés.

                                                                           Ines Zounnon