Spread the love
Théodore Holo, Président de la cour constitutionnelle
Théodore Holo, Président de la cour constitutionnelle

La cour constitutionnelle a rendu sa décision au sujet du refus d’enregistrement de la déclaration de candidature de la coalition pour une Alternance Républicaine,Car, de Paul Gnimagnon. Dans cette décision en date du 12 mars 2015, l’institution estime que la Commission Electorale Nationale Autonome CENA n’a pas violé le code électoral en rejetant la liste conduite par le douanier à la retraite. Emmanuel Tiando, président de la Céna à notifié à la liste Car que sa liste de candidature est incomplète. Cette alliance de parti au lieu de fournir 83 candidats titulaires et 83 suppléants aurait présenté 62 titulaires et 48 suppléants d’où la violation de l’article 351 du code électoral. Un article qui stipule que : « Les partis politiques ou alliance de partis qui désirent prendre part aux législatives sont tenus de présenter des listes de candidats dans toutes les circonscriptions électorales. Chaque liste comprend un nombre de candidat égal à celui de sièges à pourvoir. Chaque candidat a un suppléant qui figure sous cette appellation sur la liste».  Les membres de la coalition pour une Alternance Républicaine avaient estimé en son temps qu’il s’agit d’une décision ‘’arbitraire et discriminatoire’’ puisque plusieurs partis et alliance de parti étaient dans le même cas de dossier incomplet avant de pourvoir réglementer.