Spread the love

Le chef de l'Etat a les ressources pour finir son mandat en beauté

La descente du chef de l’Etat Yayi Boni à Porto-Novo en début d’après-midi de ce samedi 28 février 2015 pour constater le démarrage des travaux du siège de l’Assemblée nationale, a créé un embouteillage insupportable à l’entrée du pont.

Pendant quatre heures d’horloge, il était impossible aux usagers du pont de la ville de Porto-Novo, à l’aller comme au retour, de se frayer un passage. Un embouteillage créé par la descente du chef de l’Etat et le zèle de la garde républicaine qui a décidé de bloquer cette seule voie d’accès à la capitale. Le drame est que Yayi Boni a décidé, pour une énième fois, d’aller constater de visu le visage que présente ce pont érigé depuis plusieurs dizaines d’années. L’étroitesse du pont a créé un embouteillage pour la circonstance. Les usagers ont dû attendre au moins deux heures en plus. Nombreux sont ceux qui ont passé un temps impossible pour rallier Cotonou. Comme si cela ne suffisait pas, les usagers ont été bloqués pour permettre à l’autorité de s’enquérir de la reprise des travaux de construction du siège de l’Assemblée nationale.

T.G. R. (Br Ouémé-Plateau)