Spread the love

Très attaché à ‘’son’’ Palais de la Présidence, le Roi Fcbe ne cesse de lancer des piques à ceux qui osent dénoncer sa gestion et les malversations qui ont émaillé son règne. En publiant une lettre ouverte dans laquelle son frère Karimou Chabi-Sika est accusé de délit d’initié, le député Léon Basile Ahossi a commis un crime de lèse-majesté ! Les nombreux conseillers de quelque chose rassemblés au Palais ont aussitôt pensé à la diffusion d’un communiqué dans lequel il faut descendre Ahossi et sauver le soldat Chabi-Sika. Dans ce communiqué kilométrique signé de la secrétaire générale de la Présidence Inès Aboh Houessou, des menaces voilées ont été proférées à l’encontre du député dénonciateur. Il est accusé d’avoir fait usage de propos discourtois à l’endroit du chef de l’Etat. Le Roi Fcbe est une institution, selon le communiqué. Ahossi lui doit alors respect… même si c’est une institution qui prend elle-même du plaisir à souiller sa propre image !!!

La vérité, c’est que cette simple lettre ouverte publiée dans la presse a fait paniquer au Palais. C’est pourquoi, le communiqué a été conçu pour attaquer Ahossi. Voilà un chef d’Etat qu’on accuse de connivence avec un homme corrompu. Et la seule chose qu’il trouve à faire, c’est d’établir un lien avec les actions qu’il mène dans la région d’origine du dénonciateur. Toujours sur un nuage, le Roi Fcbe et ses nombreux partisans n’ont pas encore compris que ce mode de gouvernance n’est pas approprié dans un Etat démocratique. Où est la volonté du chef de l’Etat de lutter contre la corruption si face à une telle accusation, il doit prendre la défense de son protégé ?

En saisissant l’Anlc, le Roi Fcbe estime avoir fait un grand pas. Mais, la lettre adressée à Guy Ogoubiyi est un ramassis de mots. Est-ce que pour saisir l’Anlc pour une affaire évoquée amplement par les journaux, le secrétaire général du gouvernement Alassani Trigri a besoin d’écrire sur trois pages ? En réalité, l’objectif visé par le Roi Fcbe et ses proches, c’est de vilipender ce Ahossi qui a osé dénoncer un pur Fcbe. C’est pourquoi, le Sg lecteur de communiqués du Conseil des ministres et de lettres administratives à la Télévision nationale a raconté tout et rien… Le président Guy Ogoubiyi peut se contenter de lire seulement le premier paragraphe pour être édifié. Le reste doit le constiper. C’est bla-bla-bla… Mais que cherche le gouvernement en faisant lire la lettre adressée à l’Anlc à la Télévision nationale ? Est-ce une lettre ouverte ou un communiqué de presse pour que la le Roi Fcbe exige la diffusion sur les antennes de ‘’sa’’ Télévision ? Le Sg du gouvernement ne sait-il pas que c’est une lettre administrative qui ne peut être dans la rue ?

Dans son désir ardent de communiquer sur toutes les poses de huitième pierre, les inaugurations de lampadaires, les microcrédits promis dans chaque région…, le Roi Fcbe oublie qu’une gouvernance est d’abord faite de justice. Et c’est Chabi-Sika qui jubile… Lui dont le nom figure comme actionnaire majoritaire sur le registre de commerce de la société Business et Energineering Sarl qui aurait reçu un transfert de fonds de Gemalto S.a, un opérateur technologique recruté par le Cos-Lépi dans le cadre des travaux de correction de la liste électorale. Mais qui a dit que Chabi-Sika ne peut pas se défendre ? Accusé de prévarication, il a l’obligation de se soumettre à une procédure judiciaire pour se faire blanchir… Le Roi Fcbe peut donc rester tranquille… Chabi-Sika n’est pas petit !

Les multiples agitations des affidés du Roi Fcbe pour défendre Chabi-Sika et leur mentor ne rassurent pas. Puisque, depuis 2006, ce sont les lampistes qui peuvent séjourner en prison alors que les vrais crapules circulent allègrement sans être inquiétés. Ahossi a fait œuvre utile en portant sur la place publique le sulfureux scandale qui donne la trouille au Roi et ses partisans en perte de vitesse… Le Roi ferait mieux de lui dire merci…

Epiphane Axel Bognanho