Spread the love

Le roi restera toujours lui-même ! Comme à ses habitudes, il est encore revenu sur sa parole. En Conseil des ministres le 8 juillet 2015, il a décidé de retirer l’organisation de la fête de l’indépendance à la ville d’Abomey-Calavi. La célébration de cette fête est ramenée à Cotonou. Aucune raison n’a été précisée pour justifier ce retrait. Abomey-Calavi doit simplement faire le constat. Le roi est si rusé qu’il a joué avec toute une population dans l’attente de la célébration de cette fête sur son territoire. Mais c’est surtout la parole du chef qui n’est plus sacrée sous ce régime… Avec Yayi, il faut toujours s’attendre à ces revirements spectaculaires. Sans être mis sous pression, il a lui-même fait l’annonce. Puis, à moins d’un mois des manifestations, il passe par le Conseil des ministres pour punir la population d’Abomey-Calavi. Cette population a été justement culottée pour propulser Claudine Prudencio de l’Un, Valentin Aditi Houdé de l’And et Georges Bada de la Rb au Parlement lors des dernières législatives ! Avec son poulain, Valentin Djènontin, qui est passé in-extrémis, le roi a vu du vent dans cette localité ! Lors des municipales, il n’est pas non plus sûr de contrôler la ville. Alors, il faut punir cette population qui ne se rend pas compte que les Cauris sont les seuls éclairés de la République !!! Yayi est passé à l’action. Tous ceux qui rêvaient d’une fête à Abomey-Calavi ont tiré à terre…

Le maire Patrice Hounsou-Guèdè doit être surpris par cette décision. Lui qui a quitté les Fcbe pour rejoindre l’And doit apprendre à recevoir des coups du chef. C’est un premier coup qui lui est ainsi porté par l’homme du changement qui tient toujours à marquer son territoire. Comme il l’a encore rappelé le week-end écoulé devant les cotonculteurs dans le septentrion, il n’aime pas la honte. « Je n’aime pas la honte. Je préfère la mort à l’humiliation (…) », a-t-il révélé. C’est sans doute cette honte qu’il veut laver en empêchant Hounsou-Guèdè d’organiser les manifestations du 1er août 2015. Le maire n’est plus Fcbe ! Il l’a marqué en rejoignant l’And d’un certain Valentin Aditi Houdé que Yayi déteste au point où Zè fournit désormais régulièrement de ministre dans son gouvernement. Jean Gbéto Dansou et Etienne Kossi sont les hommes successivement sollicités pour contrer le digne fils de Zè toujours réélu à l’Assemblée nationale ! Qu’à cela ne tienne, le roi ne peut pas tout détruire.

Le chef des Fcbe avait pourtant trouvé la parade en annonçant la fête à Abomey-Calavi. Etant en compagne pour les législatives, il voulait faire sa dernière sortie pompeuse devant les populations de cette localité. Une trouvaille sortie de nulle part, la fête tournante de l’indépendance n’ayant plus jamais existé. C’est donc pour charmer le maire, nouvelle recrue de l’And, et les populations qu’il a pris cette décision. Mais cette annonce surprenante n’a pu ramener le maire dans l’escarcelle des Fcbe ! Mais qui avait forcé Yayi à promettre l’organisation de la fête à Abomey-Calavi ? A quoi devait servir l’effet d’annonce ? Sentant que sa liste était en difficulté dans la 6è circonscription électorale à la veille des législatives, il avait voulu faire une promesse pour s’attirer la sympathie de la population. Celle-ci n’a pas eu son effet. Au contraire, la liste Fcbe a souffert pour dégager un élu dans la localité. A partir de ce moment, Hounsou-Guèdè et sa population doivent être punis ! Ils doivent être abattus !

Finalement, l’annonce démagogique du chef des Cauris et sa décision n’auront aucun effet. Il sera plutôt mal vu par la population qu’il a tournée en dérision… S’il descend encore dans la ville, il sera peut-être applaudi par quelques désœuvrés qui abandonnent souvent leurs activités pour suivre la première personnalité du pays qui a juste voulu s’offrir une balade dans les rues de Calavi, au lieu de s’occuper des affaires urgentes au Palais. Il pourra marcher et saluer quelques vendeuses… Il pourra annoncer une autre bonne nouvelle même s’il ne sera plus pris au sérieux par les populations souvent médusées en le voyant trainer dans les rues de Calavi… Il aura à ses côtés une autorité pour lui tenir le micro lors de son intervention ! Le Dg Sbee Camille Kpogbémabou y est déjà habitué. Le roi sollicite ce service pour humilier ses vis-à-vis considérés comme des sous-fifres dans cette posture… Il pourra montrer qu’il sait braver les décisions de justice comme il l’a fait à Sèmè en attaquant un huissier qui n’a fait que son travail…

 Epiphane Axel Bognanho