Spread the love

Rb-2Suite aux attaques subies depuis l’élection de Léhady à la Mairie, la Renaissance du Bénin contre-attaque et fait des mises au point. C’était ce dimanche 09 Août 2015. (Sa réplique est formulée dans le communiqué de Presse ci-dessous)

Communiqué de Presse

Depuis l’élection de M. Léhady Vinagnon Soglo, Président de la Renaissance du Bénin (RB) à la tête de la mairie de Cotonou, des commentaires fusent de toutes parts. Certains parlent de trahison, d’autres évoquent une alliance contre nature voire diabolique. Pour eux, la Rb ne devrait en aucun cas s’associer aux élus FCBE pour contrôler la municipalité de Cotonou. La RB apporte les clarifications suivantes :

  • Le dessein formé par certains partis de la plate-forme démocratique pour évincer la RB de Cotonou ne s’est pas révélé du jour au lendemain. C’étaient les mêmes formations politiques qui avaient défendu bec et ongles la tenue des élections municipales, communales et locales pour le 28 Juin 2015, période pic de la pluviométrie dans la ville de Cotonou.
  • La campagne électorale a enregistré une polémique d’une rare violence verbale. Les Cotonoises et Cotonois se souviennent encore des slogans du genre « Les jeunes de Cotonou, réclament Cotonou », « Nous refusons les 3CI ; nous voulons passer au CP », « Chassons les SOGLO de Cotonou ». Ces éléments de langage traduisent bien la volonté de ces concurrents.
  • Cependant, les électeurs de Cotonou en ont décidé autrement. L’alliance RB-RP s’en est sortie avec 21 sièges, suivie de loin par le PRD (13 sièges), l’UN (10 sièges), les FCBE (04 sièges) et le RESOATAO (1 siège), révélant ainsi la volonté des Cotonoises et Cotonois de confier la gestion de leur ville à l’Alliance RB-RP.
  • Dans cette logique, le président de la RB, candidat au poste de Maire, s’est porté prioritairement au domicile des principaux responsables du PRD et de l’UN.
  • Les tentatives de négociation du Président Nicéphore Dieudonné SOGLO et de l’Honorable Rosine Vieyra SOGLO avec le président du PRD, sont restées vaines et sans lendemain.
  • Quant à l’UN, ses responsables ont fait traîner les discussions jusqu’au mercredi, veille de l’élection du Maire, afin d’empêcher la RB de prendre d’autres contacts utiles.
  • Pendant ce temps, le PRD et l’UN évoluaient dans une coalition destinée à empêcher le Président Léhady Vinagnon SOGLO de prendre la tête de la Mairie ensemble de la salle au moment de l’élection. Les questions dites préjudicielles, non conformes à la loi évoquée, des Honorables AZANNAI et AKOTEGNON dans la salle, montrent très bien leur intention.
  • Que reproche –t-on alors à la RB à Cotonou lorsqu’on sait que :
  • A Dangbo, le PRD et les FCBE se sont alliés contre l’AND.
  • A Ifangni, le PRD s’est associé au parti RESOATAO pour contrer le candidat de l’UN.
  • A Lalo, l’UN s’est associée aux FCBE pour arracher la Mairie aux élus FDU.
  • A Lokossa, l’UN s’est alliée aux FCBE contre le FDU. Pour ne citer que ces exemples.
  • En fait, comment la coalition PRD-UN pouvait-elle conquérir la Mairie de Cotonou sans l’aide des élus FCBE ?
  • L’UN est donc mal placée pour donner des leçons de morale et d’éthique politique.
  • Le PRD et l’UN n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes pour avoir privé leurs militants des responsabilités qu’ils auraient pu obtenir dans les structures politico-administratives de la Mairie de Cotonou.
  • Le conseil municipal de Cotonou s’est installé. Le Maire et ses adjoints sont élus. Le président de la RB, Léhady Vinagnon SOGLO, Maire de la ville de Cotonou, invite tous les acteurs à se rassembler, pour se mettre résolument au service du bien être des Cotonoises et Cotonois.

Fait à Cotonou le 09 Août 2015

Pour le Parti, le porte-parole

Boniface YEHOUETOME