Spread the love

Marius-FranciscoLe président de la Renaissance du Bénin Léhady Soglo et les militants du parti, étaient hier mardi 12 janvier 2016 au siège de la Renaissance du Bénin. Et ce, pour rendre leurs derniers hommages à feu Marius Francisco, membre du parti, ancien ministre et collaborateur de l’ancien président-maire Nicéphore Soglo. C’était en présence de plusieurs personnalités membres du bureau politique de la Renaissance du Bénin, dont le secrétaire exécutif national du parti, le maire Luc Atropo et un parterre d’invités composés de militants, parents et amis du défunt.

C’est dans une ambiance empreinte de grandes émotions et de profondes tristesses que le président de la Renaissance du Bénin, Léhady Soglo, les militants et sympathisants du parti se sont inclinés une dernière fois devant la dépouille mortelle de l’illustre disparu feu Marius Francisco. A cette occasion, Léhady Vinagnon Soglo a profondément regretté le départ de celui qu’il considère comme une personnalité de haut rang, un combattant de première heure, un grand homme de qualités exceptionnelles qui a su marquer positivement le parti durant son parcours politique sur terre. Pour le leader des « Houézèhouè », le ministre Francisco était un véritable modèle de militantisme : « Il a été et il restera pour nous un modèle de militantisme et de loyauté à suivre. Il a été de tous les combats aux côtés du président Soglo et à mes côtés. C’est vraiment un fidèle parmi les fidèles, un homme jovial, un bon père de famille….C’est une perte immense pour le parti et pour le pays. Il va beaucoup nous manquer de par ses conseils, ses avis, son engagement surtout en cette période pré-électorale où nous devons faire un choix judicieux pour notre pays le Benin » a-t-il ajouté. Il a cependant imploré la miséricorde divine sur ce dernier : « Que la terre lui soit légère, que Dieu le Père l’accueille à sa droite dans le royaume céleste. Que de là-bas, il continue d’intercéder auprès de Dieu pour que son parti continue à rayonner, à se développer pour que nous soyons victorieux pour les combats que nous allons mener. Que son nom continue de rester gravé en lettre d’or dans le cœur de chacun de nous ».

Léonce ADJEVI