Spread the love

yayiLe chef de l’Etat Boni Yayi a rencontré les acteurs intervenant dans la filière coton à Parakou ce mardi 10 mars. Il s’agit d’une séance de travail au cours de laquelle les problèmes qui minent le secteur ont été passés au peigne fin. Comment sauver le Coton béninois de la mouille, pourquoi un retard s’observe dans l’évacuation de l’or blanc, les difficultés de paiement des transporteurs, producteurs, et égreneurs sont entre autre les questions abordées. Boni Yayi a sensibilisé les acteurs du coton a travaillé encore davantage afin que cette culture qui constitue la première ressource que le Bénin exporte connaisse un développement. Au cours de ladite séance, le point de la production cotonnière a été faite par les spécialistes depuis le lancement de la campagne à Kérou le 8 janvier dernier. Il ressort des statistiques que 220 mille tonnes de coton ont été égrené sur les 440 milles attendus. Seule 180 mille tonnes pourraient être égrenés avant les premières pluies. Les 40 mille tonnes restantes le seront à l’extérieur du pays. Cette rencontre fait suite aux mécontentements enregistrés ces dernières semaines dans le rang des cotonculteurs à cause de la décision du gouvernement de revoir à la baisse le prix de vente de l’or blanc.

Marcus Koudjènoumè