Spread the love

mairiecotonou31 Juillet 2017 – 07 Août 2017. Cela fait exactement une semaine que les affaires courantes de la Mairie de Cotonou sont gérées par Isidore Gnonlonfoun, le maire intérimaire. Une équipe de la rédaction s’est intéressée à l’ambiance de travail qui prévaut après ce changement à la tête de la municipalité.

Service des états civils ce matin après la cérémonie des couleurs. Chaque agent est à son poste. Le discours du Maire intérimaire, Isidore Gnonlonfoun lors de la cérémonie des couleurs était au cœur des discussions. Chacun y va de son commentaire. Ils sont tous dans l’expectative et veulent voir les actions de ce dernier. Quand nous avions décliné notre identité, plus personne n’a voulu se prêter à nos questions. Ni même sous anonymat parler à la presse. Les plus courtois nous ont dirigés vers le chef  hiérarchique absent. Au secrétariat de la mairie, même son de cloche. « Ici c’est le blackout vous ne pouvez rien avoir » nous a lancé un des agents. « Nous sommes au service du politique » renchérie son collègue. C’est dans ce climat de réserve que travaillent ses agents qui disent toujours observer Isidore Gnonlonfoun. Nous nous sommes alors diriger vers l’un des syndicats de la maison.  Qui non moins sans difficulté à accepter s’exprimer. Il a pour nom, Justin Akandjonan. Pour lui, il est très difficile d’évaluer le maire mais le secrétaire général adjoint du Synatel syndicat des agents territoriaux du littoral croit aux potentialités de l’homme. A la  cérémonie des couleurs  ce matin, le maire intérimaire a exprimé toute sa bonne volonté de changer les choses. Le Synatel y voit déjà une porte ouverte au dialogue et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents qui dit-il est très précaire. A la date d’aujourd’hui, aux affaires internes, seul des notes relatives à la délégation de signature ont été prises par le Maire intérimaire. Isidore Gnonlonfoun semble prendre son temps.  Rappelons que son intérim dure deux mois.

Léonce Adjévi