Spread the love
anjorin moucharafou
Les acteurs du monde sportif béninois s’indignent contre Anjorin Moucharafou

Dans un communiqué de presse qu’il a émis hier, le Collectif des clubs engagés contre le non-respect des textes et contre l’impunité invite les clubs affiliés à La Fédération béninoise de football (Fbf) à s’abstenir de poser toute action en attendant le dénouement de la crise sous l’égide du Chef de l’Etat, Patrice Talon. Lisez plutôt…

Communiqué de presse du Collectif des clubs engagés contre le non-respect des textes et l’impunité

Depuis le 15 août 2016, un document intitulé «communiqué de presse» signé par un certain Bruno Didavi, invite les clubs affiliés à la Fédération béninoise de football à manifester leur intérêt pour le championnat 2016-2017 se proclamant être en harmonie avec la volonté du Chef de l’Etat de voir toute la famille du football unie autour du cuir- rond.
Qu’il vous souvienne que la parodie d’élection organisée par le Comité de normalisation au mépris des statuts et du Code électoral de la Fbf a été interrompue par l’huissier de justice pendant que seuls, sept (07) participants sur quarante trois (43) avaient été appelés à émettre leurs suffrages.
Ce communiqué appelle de la part du Collectif des clubs trois observations:
1- Le communiqué est signé par Bruno Didavi se qualifiant de vice-président alors que malgré l’organisation de l’Assemblée générale le 09 juin 2016 au mépris de la décision de justice, aucune élection n’a pu aboutir.
2- Le communiqué est dit signé à Porto-Novo, laissant entrevoir que les membres du fantomatique comité se seraient réunis au siège de la Fbf alors que, conscients de leur illégitimité et de leur forfaiture, ils ne se sont, jusqu’à ce jour, jamais réunis à Porto-Novo.
3- Le communiqué fait allusion à la volonté du Président de la République de voir toute la famille unie autour du football alors que ses rédacteurs, sans le moindre égard à l’autorité, n’attendent pas l’aboutissement du processus  initié par le  Ministre des Sports et fortement appuyé par le Président de la République.
Le  collectif   des  clubs   engagés   pour   le  respect   des  textes   et   contre   l’impunité,   tout   en s’indignant contre cette liberté que s’offrent Moucharafou Anjorin et ses affidés, appelle tous les férus du football au calme, à la retenue et à :
– N’avoir aucune réaction par rapport à ce communiqué provocateur.
– Ne rien entreprendre qui pourrait mettre en difficulté le processus de réconciliation en cours et qui bénéficie, pour la première fois dans l’histoire de notre pays, d’une attention particulière du Président de la République.

Fait à Porto-Novo, le 23 août 2016

Pour le Collectif,
Bocco Athanase (Requins)
Akplogan Firmin(Eternel Fc)
Gbian Francis (Béké)
Agonhossou Waidi(Jsa Fc)