Spread the love

oif1Pour trouver des solutions aux problèmes que rencontrent le Bénin et la plupart des pays africains dans l’usage et la vulgarisation de la langue française, il est prévu plusieurs activités dans le cadre du mois de la francophonie.

En prélude à la Journée Internationale de la Francophonie qui se tient le 20 Mars prochain, il est organisé demain, à l’Institut Français de Cotonou une table ronde sur l’avenir du Français en Afrique. La raison est toute simple. Malgré le rapport de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui identifie l’Afrique comme le continent qui assure sa durabilité à la langue française, c’est le continent qui enregistre mieux les crises importantes notamment la pénurie d’enseignants qualifiés pour l’enseignement/apprentissage du français, les problèmes de formation des formateurs, les difficultés d’infrastructures adéquates, de matériels pédagogique et didactique innovants. Jean Benoît ALOKPON, en charge des Associations des professeurs de français de l’Afrique et de l’Océan indien (AFPA-OI) depuis 2012, a entrepris une forte mobilisation des professeurs de français béninois pour l’événement.Par ailleurs le 9e congrès de l’AFPA-OI est prévu pour se tenir à Yaoundé en novembre prochain sur les mêmes préoccupations.

Inès ZOUNNON