Spread the love
L'épave d'avion a atteri à son emplacement
L’épave d’avion a atteri à son emplacement

La grosse machine qui a élu ses quartiers sur le tronçon aéroport-Fidjrossè a finalement été déplacée dans la nuit du dimanche 8 février. L’espace public est libéré et l’épave a été transférée à quelques mètres de la berge. L’endroit est partiellement clôturé et à l’entrée, un véhicule Pick-up de la Police assure la veille. Mais pour réussir le déplacement, il a fallu d’interminables conciliabules. A en croire le conducteur de la remorque, l’opération a duré en tout 5 jours. Le processus de déplacement de l’avion de la chaussée a démarré tard dans la nuit d’hier et a pris fin autour de 5 heures du matin. « La puissance de la machine qu’on utilisait était insuffisante, si bien qu’on a été obligé de chercher dans la nuit, une autre grue pour renforcer ce qu’on a. C’était difficile, mais on y est parvenu », a fait savoir le conducteur septuagénaire.

Visite d’une délégation de la Mairie

Une délégation de la Mairie de Cotonou a effectué une descente hier quelques heures après le déplacement de la machine. L’équipe était composée du 3ème Adjoint au Maire de Cotonou, Augustin Houéssinon, du Directeur de la Police Municipale, Flavien Clédjo, du Chef du 12ème arrondissement, Brice Chanhoun, du chef département des services juridiques et du contentieux, Richard Soglo et le Chef division micro-entreprise, chargé des domaines publics, Patrick Dadjo. L’objectif de la descente était de voir les dispositions pratiques prises pour libérer la chaussée et permettre la fluidité du trafic. Au cours de la descente, l’expert juriste de la mairie est revenu sur les contours juridiques du dossier. Les prochains jours permettront certainement de cerner plus en profondeur les grandes implications de ce projet commercial.

Hospice Alladayè