Spread the love

On vous l’avait bien dit, ces journalistes Béninois ne manquent pas d’imagination. Puisque YAYI les a habitués à une gouvernance TAM-TAM depuis bientôt dix ans, à peine connu le nom du nouveau premier ministre « venu de France » que le docteur de TCHAOUROU s’est donné, ils l’ont déjà, combinant les premiers syllabes de son nom et prénom, baptisé premier ministre ZINLI (ZINsou LIonel).

         En tout cas, pour ce gouvernement d’atterrissage, YAYI a encore tout simplement fait du YAYI. Comme à neuf mois de la fin de son mandat commençait à trop lui peser sa farce des six mille milliards, que des gens auraient oubliés sous une Table Ronde à Paris, et qu’il aurait ramassé pour nous , il est allé tirer par les oreilles son complice dans l’affaire, mon cousin Lionel ZINSOU pour vous le livrer ! Je vous entends bande d’irrévérencieux ricaner que si c’est par les oreilles que YAYI est allé chercher le ZINLI, il a eu de quoi se remplir les mains. Moi je ne suis pas assez saoul pour vous suivre sur ce chemin d’offense à premier ministre, même si comme ses deux prédécesseurs, il est « kpayo » d’office …

           Depuis un an qu’ils nous ont fait cette plaisanterie des six mille milliards, qui tombent parfois à deux mille milliards, et remontent brusquement à dix mille milliards à en croire les propos de YAYI, lors de sa suspecte visite à la Caisse Autonome d’Amortissement, on avait oublié que le grand organisateur était mon cousin Lionel ZINSOU .Le message de sa nomination surprise au poste de premier ministre envoyé depuis les locaux de la CAA est donc clair :  » Béninois, si vous ne voyez pas la couleur des six mille milliards , prenez-vous en au sieur ZINSOU ici nommé premier ministre « 

         Le pauvre, il était juste venu rallonger son impressionnant, long et épais Curriculum Vitae, par un prestigieux titre de premier ministre; étant donné que chez lui en France, ses légitimes rêves de secrétaire d’Etat n’ont jamais pu se réaliser. A part un sombreux poste de nègre de Laurent FABIUS au propre comme au figuré, puisqu’il parait qu’il lui écrivait ses discours quand ce dernier était premier ministre… Mais il pourrait être utile à quelque chose notre nouveau premier ministre ZINLI, s’il pouvait juste réussir à convaincre son patron de lire des discours qu’il lui écrirait au lieu des affligeants coqs à l’âne !

         Mais en attendant les enfants du premier ministre, qu’il assure vivre ici, doivent certainement mieux connaître YAYI que lui ,et devraient l’avertir de ne pas être surpris un de ces quatre matins, d’entendre le chef de l’ Etat affirmer qu’il n’ était pas du tout au courant de l’ affaire de la Table Ronde Economique de Paris et que c’était lui ZINSOU seul , l’ auteur de cette plaisanterie …

         Enfin, au cas où après avoir réussi à devenir un premier ministre bien tropical, il aurait des envies de président -fondateur du GONDWANA, l’appétit venant en mangeant, mon cousin ZINLI a de quoi revigorer les participants à ses meetings, puisqu’il serait le propriétaire de l’usine YOPLAIT ! Du yaourt à gogo ! N’est-ce pas avenant ça ?

         Je vous l’avais bien dit, il n’y pas que les femmes de MALANVILLE à DASSA qui soient toutes BEEHHH pour YAYI, il vient de s’importer un grand MEUUHHH « venu de France » pour notre plaisir !

 Ne pleurez pas les enfants ..

.A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA