Spread the love

ETIENNE-KOSSI-1Le Bénin dispose désormais d’un 2e câble sous-marin ACE. Il a été mis en service hier mardi 13 Octobre par le Président Boni Yayi, le Ministre de la communication, des technologies de l’information et de la communication, Etienne Kossi et la représentante de la Banque mondiale à Cotonou, Katrina Sharkey.

Promouvoir des services internet haut-débit en Afrique de l’Ouest en connectant les pays de la sous-région dont le Bénin au niveau câble ACE. C’est l’objectif de la mise en service de ce câble sous-marin au Bénin depuis hier par le Président Boni Yayi. D’une capacité de 40 Gigabits, ce câble sous-marin vient ainsi renforcer la capacité de  la bande passante béninoise, offrant aux opérateurs des télécoms tous les moyens de proposer des services internet de qualité et à moindre coûts aux populations.

Pour le président Boni Yayi, c’est un projet qui vient propulser le Bénin dans le secteur de la communication. Il n’a pas manqué de mettre l’accent sur les opportunités qu’offre cette infrastructure pour notre pays.

Selon la représentante résidente de la Banque mondiale à Cotonou, Katrina Sharkey, ce nouveau câble vient concrétiser le programme régional d’infrastructures de communication (WARCIP) dont l’objectif est de promouvoir des services internet haut-débit en Afrique de l’Ouest, en connectant les pays la sous-région au niveau câble ACE. A l’en croire, la Banque mondiale a apporté son appui au projet à hauteur de 30 millions de dollars US, soit environ 17,5 milliards de francs CFA. Ce crédit, informe Katrina Sharkey, vient accompagner l’initiative gouvernementale visant à développer le haut-débit par le financement de la participation du Bénin au consortium ACE, et la réforme de la politique sectorielle,  par la promotion du partenariat public-privé. « Ce projet permettra non seulement au pays de disposer d’une infrastructure  de communication internationale de très haut débit, mais aussi  de proposer des services de communication abordables  et de meilleures qualités à tous les citoyens béninois», a-t-elle ajoutée.

Le Ministre en charge de la communication et des technologies de l’information et de la communication, Etienne Kossi, dans ses propos, a affirmé que la mise en service du câble sous-marin ACE répond à la vision du gouvernement de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique. Ce nouveau câble, précise-t-il, vient augmenter la capacité d’accès du pays en même temps qu’il offre des garanties de sécurité. «Les deux câbles seront en redondance. Cela viendra régler de façon définitive le problème de coupure d’internet», a-t-il ajouté en fin de propos.

Rappelons que l’atterrissement du câble sous-marin ACE s’inscrit dans le cadre du projet African Coast to Europe (ACE). Parti de la France, il a traversé 14 pays avant d’arriver sur les côtes béninoises, en avril 2014. La gestion du câble sous-marin ACE se fera sur la base d’un partenariat public-privé, à travers l’ACE-GIE, un consortium mixte dont l’Etat béninois détient 54% du capital social.

Léonce ADJEVI