Spread the love

assembleeLa proposition de loi portant règlementation des changements climatiques a été adoptée ce lundi 18 juin 2018 à l’Assemblée nationale. Ce texte initié par le député Jean-Michel Abimbola et six de ses collègues comporte 98 articles organisés en 32 chapitres et répartis en dix titres. Le vote de cette loi vise à prévenir, protéger et gérer les conséquences des changements climatiques dont les effets sont déjà ressentis dans plusieurs domaines dont celui de l’agriculture. Le texte, en son article 5, fixe, entre autres objectifs environnementaux, la protection des êtres et établissements humains, des animaux et des végétaux contre les menaces globales telles que les gaz à effet de serre, l’altération de la couche d’ozone, la perte de la diversité biologique, la gestion des espaces pastoraux et des conflits y associés, la déforestation, le déboisement, la désertification et la sécheresse. Aussi, le texte vise-t-il la lutte contre la pollution de l’air, des sols, des eaux marines et continentales superficielles et souterraines, la gestion écologiquement rationnelle des ressources non renouvelables de tous les types de déchets et la réduction des risques de catastrophe. Une taxe carbone est désormais créée au Bénin et la loi oblige l’Etat à prendre des dispositions pour encourager l’importation et l’utilisation des moyens de transport les moins polluants. Il prend des mesures pour faciliter l’acquisition de véhicules motorisés neufs et encourage les promoteurs privés et les collectivités territoriales à développer le transport en commun.

Marcus Koudjènoumè