Spread the love

uac-de-face Prévu pour démarrer demain jeudi, le mouvement campus mort annoncé par les différents responsables des syndicats des étudiants a pris corps ce mercredi 24 juin 2015. Les manifestants réclament l’acte administratif dûment signé annulant la suppression de la session de rattrapage décidée par le comité de la direction de la Flash. Les étudiants de la Fadesp qui devraient normalement commencer leurs compositions ce jour se sont vus tout simplement éconduits par leurs pairs en mouvement hors des salles de compositions.

 Ce mercredi, le message est tout aussi clair sur le campus d’Abomey Calavi. Les portes des amphithéâtres sont fermées et les étudiants de la Faculté de Droit et de Sciences Politiques (Fadesp) en composition sont empêchés de ce fait d’y avoir accès. Des manifestants se sont positionnés dans les coins et recoins de la Fadesp, pour retourner les étudiants et autres usagers de l’Université d’Abomey Calavi (UAC) en direction de la dite faculté. Même les tableaux d’affichage sont interdits de consultation. Le mouvement est pour le moment pacifique avec des démarches de sensibilisation. Pour rappel, les étudiants de la Fadesp avaient déjà donné le signal de cet état de choses dans la matinée du mardi 23 juin 2015. C’était à travers une assemblée générale tenue dans l’un de leur amphithéâtre pour exiger des autorités, le report pur et simple de leurs compositions. Il convient de souligner que cette réaction des étudiants entre en ligne de compte avec la contestation de la suppression de la session de rattrapage décidée par le comité de direction de la Flash.