Spread the love
Augustin Tabé Gbian
Augustin Tabé Gbian

Les travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil économique et social Ces ont pris fin hier  mercredi 26 octobre au siège de l’institution à Cotonou. Pendant un mois, les membres de cet organe ont étudié plusieurs questions liées au développement du Bénin. Au cœur des débats, le budget général de l’Etat exercice 2017.

C’est le ministre des finances Romuald Wadagni qui a éclairé la lanterne des conseillers au sujet des grandes orientations de l’exécutif pour ce qui concerne le budget de l’Etat 2017. C’était à l’occasion de la clôture de cette session ouverte depuis le mardi 27 septembre dernier. Pour un budget qui s’élève à plus de 2 mille milliards de francs cfa, les membres du Conseil économique et social se sont préoccupés de la démarche de mobilisation des ressources par le gouvernement dans un contexte économique difficile caractérisé par les effets de la crise de l’économie nigériane. Mais les différentes explications du Ministre Wadagni ont pu convaincre les uns et les autres. Augustin Tabé Gbian, président du Ces a d’ailleurs salué la disponibilité du ministre des finances pour les précisions apportées lors de sa communication. En dehors de l’examen du projet général de budget de l’Etat, gestion 2017, les conseillers ont fait l’étude des sujets d’auto-saisine sur certaines thématiques. Il s’agit entre autres de la contribution des industries de transformation des produits locaux au développement économique et social du Bénin et de la problématique de la qualité de l’enseignement dans les cours primaires et secondaires dans le pays. L’étape suivante après cette 2ème session est la finalisation des projets de rapport et de recommandations. Le document sera soumis dans les tous prochains jours à l’appréciation du chef de l’Etat Patrice Talon pour validation. Le même exercice sera fait par, Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale.

Marcus Koudjènoumè