Spread the love
La salle rouge du Palais des congrès à l'ouverture des travaux du congrès des Fcbe
La salle rouge du Palais des congrès à l’ouverture des travaux du congrès des Fcbe

Malgré la pluie qui s’est abattue en début de matinée sur Cotonou, le congrès extraordinaire des Forces cauris pour un Bénin émergent a démarré au palais des congrès. La cérémonie de lancement a été marquée par des phrases choques
On s’y attendait presque. Les Forces cauris pour un Bénin émergent veulent faire de leur congrès, le premier depuis leur création,une réussite. Et dès la cérémonie d’ouverture ce matin, les ténors de l’alliance présidentielle ont tenu à afficher leur unité. Des phrases choques ont fusé de partout. « Nous devons être les continuateurs du Docteur Boni Yayi » a lancé Eugène Azatassou, le coordonnateur national.
Le ton a été similaire chez le président du comité d’organisation. Komi Koutché a lâché : « C’est le congrès de tous les défis pour être la première force politique du Bénin. Yayi s’est illustré comme le vecteur de la cohésion nationale. La Fcbe ne subira pas la mort subite qu’on connu certains partis politiques par le passé. Faisons taire les contradictions internes ». Par ces discours, les Fcbe tentent de montrer à l’opinion qu’ils ne veulent pas connaitre la même fin que l’Union du Bénin du futur (Ubf).

Aldo BA GASPARD