Spread the love

syndicats-1-660x400Les négociations gouvernement-syndicats ont démarré ce jeudi 13 septembre 2018. C’est le ministre  d’État chargé du plan et du développement Abdoulaye Bio Tchané qui a ouvert les travaux de cette deuxième session ordinaire vont se poursuivre sur la base du procès-verbal de la première session de l’année, signé par les parties prenantes aux négociations.

Les assises deuxième session ordinaire  du dialogue social sont placées sous le sceau d’une rentrée scolaire apaisée. Les travaux devront permettre d’aborder les questions relatives aux revendications des travailleurs, faire le point des diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire 2018-2019. Abdoulaye Bio Tchané en sa qualité de président de la commission nationale de concertation a souhaité que les discussions se fassent dans la solidarité, la tolérance et l’efficacité. « Le peuple béninois attend beaucoup de nous au regard des défis majeurs de l’heure et compte sur votre engagement aux côtés du gouvernement pour la réussite d’une année scolaire apaisée » a signifié le ministre  Abdoulaye Bio Tchané. A travers leurs porte-parole Moudassirou Bassabi,  secrétaire général de la Cgtb, les centrales et confédérations syndicales ont exprimé leurs attentes de ces échanges avec le gouvernement. Il s’agit entre autres de l’amélioration du système éducatif béninois, les questions des statuts particuliers, la caisse nationale de sécurité sociale, le fond national de retraite. A noter que l’Unstb et la Cstb ont adopté la politique de la chaise vide.

Marcus Koudjènoumè