Spread the love
erick-n'da
Eric N’dah

Le torchon brule entre les habitants de Lobogo 1 dans la commune de Bopa et le premier responsable du Ceg. La raison avancée est la gestion clanique et hasardeuse dudit collège.

Célestin Affanou est devenu indésirable à la tête du collège d’enseignement général de Lobogo1. C’est en substance le souhait des populations qui accusent ce dernier de procéder à une gestion personnelle et sans contrôle des activités du Ceg. Un tour au sein de ce lieu du savoir et on peut lire sur toutes les portes des salles de cours « Affanou, on ne veut plus de toi ». Vincent Anato, l’un des syndicalistes du collège estime que Célestin Affanou est féodal. « C’est un homme qui n’aime pas le dialogue. Il veut gérer les ressources du collège comme le patrimoine de ses ancêtres ». Pour ces populations remontées, Célestin Affanou ne mérite plus d’être à la tête de ce collège.

Judith Rolande CAPO-CHICHI