Spread the love

On vous l’avait bien dit, pour déchirer et jeter lui-même, le mauvais scenario de médicaments fabriqués à TCHERNOBYL, des « dromes » de Paris sur CADJEHOUN, et de coup d’Etat d’un expert comptable avec un seul gendarme, le docteur de TCHAOUROU, avait décidé, puisque la Justice refusait de mettre cela en scène, de pardonner, ou comme le disent certains de mes neveux , se pardonner lui-même .
Il paraît que ce sont nos ancêtres les Gaulois à qui YAYI avait dit qu’il y avait six mille milliards à aller ramasser chez eux, sous une table ronde , il y a un peu plus d’ un an, qui lui ont exigé d’arrêter le massacre et cesser la persécution des personnages du film, dont il était naturellement le héros que tout le monde voulait trucider. Au détour d’un journal télévisé à la veille de la farce sur la table ronde, il (se) pardonna donc, et souhaita que tous les fils de ce pays rentrent pour l’aider à construire le pays.
C’est vrai que beaucoup n’ont plus l’habitude de le prendre au sérieux, mais adossé à leur non-lieu judiciaire, et pas au pardon, deux de mes neveux exilés forcés ont décidé de le prendre au sérieux et revenir chez eux ! Lundi donc, mon neveu Olivier BOCCO décida de rentrer, même si le pardon de YAYI ne va, jusque-là, pas dans la tête de YAYI ! Ainsi, il a saisi leurs passeports renouvelés et le garde dans ses tiroirs. On ne sait pas si c’est  pour contempler leurs photos tous les matins en s’assurant que sans passeport, il n’aura pas le cauchemar de les voir en live. Et pour mieux les tenir loin, il les baptisa télécommande qui éteint ses télé ici,  dont il faut fatiguer la pile !
Il trouva même le moyen, il y a quelques jours, dans le cadre du scandale des milliards évaporés, de vouloir s’ériger un épouvantail anti-BOCCO Olivier, en inventant un délit de belle famille. Il trouve opportunément que l’un des grands évaporateurs, financiers de ses marches et campagnes FCBE, est le beau-frère de Olivier BOCCO. Si c’est pour dissuader celui dont l’arrivée était annoncée imminente, apparemment, il tira bidet comme disent les Ivoiriens! Mon neveu Oli qui doit avoir les couilles bien en place,  rentra donc lundi sans passeport !
Deux heures d’audition par la police plus tard, le voilà dehors devant une foule qu’on n’a pas eu besoin de payer, comme on le fait pour quelqu’un avec l’argent des Hollandais destiné à forer des puits, qui scandait la bienvenue à l’exilé rentré sur la terre de ses aïeuls, et qui spontanément entonna l’hymne national pour l’ accompagner jusqu’à sa voiture !
C’est vrai qu’il a de quoi rendre un peu jaloux YAYI quand même ! La dernière fois où, lui, de retour de Paris, a eu droit à un accueil populaire mais payé, c’est justement quand il est venu de Paris, avec sa blague des six mille milliards que des gens auraient oublié sous une table ronde à Paris, et qu’il aurait ramassés pour nous ! Ses communicants avaient dit aux bonnes dames d’amener des bassines pour ramasser les milliards qu’il aurait entassés dans les soutes de son avion ! Lui seul, en tout cas, ayant son mode de calcul, et sachant où est l’argent, prétend parfois, lors de ses ballades dans le pays, que les bailleurs auraient déjà décaissé mille ou deux mille milliards, mais au même moment, il lance un emprunt obligataire pour rechercher trente petits milliards !
Je vous l’avais bien dit, il n’y pas que les femmes de DASSA à MALANVILLE qui soient toutes BEHH pour YAYI, il vous prend tous pour des MEUUH.

Ne pleurez pas les enfants ..
.A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA