Spread the love

AngeloComme annoncé depuis quelques jours, Angelo Houssou, juge béninois en exil au Etats-Unis depuis 2013, est rentré au bercail. L’homme a subi le même sort qui a été réservé à compatriote Olivier Bocco puisqu’il a passé près de douze de temps à l’aéroport Bernadin Cardinal Gantin de Cotonou. Ses amis de différentes nationalités avec qui il était n’ont pu avoir l’autorisation de séjourner au Bénin.

 

Arrivé à l’aéroport de Cotonou depuis ce samedi 15 août autour de treize heures quarante minutes en direction de Lomé, ce n’est qu’au petit matin de ce dimanche autour de deux heures que le Juge Angelo Houssou a regagné son domicile. Angelo Houssou a foulé le sol de ses ancêtres en compagnie de cinq de ses amis de nationalité française ou encore américaine. Des  amis qui selon le juge sont au Bénin dans le cadre d’une visite touristique mais ces derniers ont été déclarés personna non grata par les autorités béninoises. Malgré les visas d’entrée réguliers, ces visiteurs ont été simplement refoulés car ils représenteraient une menace pour la sécurité intérieure du Bénin. Dans ses premières déclarations, le juge qui a rendu les deux célèbres ordonnances de non lieu dans les affaires dite ‘’tentative d’empoisonnement et de coup d’Etat’’ et qui a été contraint à l’exil s’est dit heureux de retrouver les siens. « Je ne suis pas venu pour remuer les rancœurs. En tant qu’homme d’avenir et à l’idée que l’exil est définitivement terminé, je suis venu pour contribuer aux cotés de mes vaillants et valeureux compatriotes au travail de construction de la nation » a-t-il fait savoir. Il estime que le traitement qui a été réservé à ses accompagnateurs n’est qu’un acharnement tout en espérant que le droit sera dit a propos de cette mesure de refoulement. (Lire ci-dessous un extrait de sa première  déclaration)

Marcus Koudjènoumè

Extait déclaration du juge Angelo Houssou

C’est avec grande émotion que je retrouve la terre béninoise. Je suis rentré avec beaucoup de bonheur, de confiance. Je peux vous dire que c’est dans le plus grand intérêt du Bénin que nous soyons soudés pour ensemble bâtir la nation dans la fraternité, la justice et le travail honnête. Je ne suis pas venu pour ressasser le passé, je ne suis pas venu pour remuer les rancœurs. En tant qu’homme d’avenir et à l’idée que l’exil est définitivement terminé, je suis venu pour contribuer aux cotés de mes vaillants et valeureux compatriotes au travail de construction de la nation. Je suis donc venu pour assumer ma part de responsabilité patriotique, voilà pourquoi je crois à un Bénin autrement gouverné, je crois à un Bénin résolument meilleur ; je crois à un bénin nouveau.

Je peux vous dire que je suis solidaire de mes amis qui ont accepté de m’accompagner pour visiter le Bénin, je suis solidaire de la situation qui leur est faite simplement du fait qu’ils sont avec le juge Houssou. Il y a une mesure de refoulement qui vient d’être  prise à leur encontre et j’estime que bientôt le droit va prévaloir sur tout autre considération.