Spread the love

angelo-houssou 2« J’ai quitté le territoire des Etats-Unis d’Amérique (…). Dans quelques jours seulement, je foulerai le sol béninois, terre de mes ancêtres qui ont combattu des siècles durant, l’injustice et l’agenouillement de l’homme ». C’est l’idée force qui ressort de la lettre du Juge Angelo Houssou adressée aux compatriotes béninois ce 05 Août 2015. En effet, Angelo Houssou est juge du 6e cabinet d’instruction du tribunal de première instance de première classe de Cotonou, il a instruit d’importants dossiers dont les tous récents sont relatifs à la tentative d’empoisonnement de Yayi Boni et celui d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État béninois, les affaires dites « Talon », dossiers dans lesquels il a rendu deux ordonnances de « non-lieu » le 17 mai 2013. A la suite de ces décisions et précisément le jour de la reddition de ces ordonnances, il a été arrêté par la police à la frontière bénino-nigériane et conduit à la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN). Son passeport a été saisi. Mais le 1er décembre 2013 il a réussi à rejoindre l’aéroport international John Fitzgerald Kennedy de New York, où il a demandé l’asile politique qui lui a été accordé. Mais quelques temps après, il a renoncé à cette asile et vit actuellement au Nigéria d’où il a adressé ce matin la lettre suivante à ces compatriotes béninois. (Lire ci-dessous sa lettre).

« Béninoises et Béninois, mes chers compatriotes, Combattants de la Véritable Rupture, Bâtisseurs du Bénin Autrement Gouverné, depuis un certain temps, vous vous posez mille et une questions sur mon retour au Bénin. Certains s’inquiètent à bon droit ! D’autres se sentent découragés par rapport au rêve que nous nourrissons ensemble afin que notre pays, le Bénin, retrouve la classe des grandes nations dignes et prospères. Chers combattants, je puis vous dire que notre « but » n’a bougé d’un iota et que notre détermination ne doit faiblir sous aucun prétexte. Certes, depuis que j’ai annoncé mon retour au pays, j’ai subi quelques persécutions ayant pour conséquences malheureuses l’avortement à plusieurs reprises de mon voyage retour. Aujourd’hui, je puis vous dire avec bonheur et confiance que ces persécutions sont derrière moi. Comme vous le savez et ce, malgré les opportunités que m’offraient les Etats-Unis, j’ai spontanément et librement renoncé à ma procédure d’asile dans le seul et unique dessein de mieux servir ma nation. C’est un choix mûrement réfléchi qui coincide avec la volonté de nombre de nos compatriotes de sonner le glas de la mauvaise gouvernance, afin de permettre au Bénin de pouvoir enfin de réconcilier la démocratie, le développement, la justice, la paix et le pain de tous les jours avec ses enfants et petits-enfants. Je vous assure et vous rassure, ce choix est définitif et les agissements des uns et des autres ne le feront pas fléchir. Pour vous convaincre du caractère irréversible du processus qui nous mène à la victoire, je puis vous dire que j’ai déjà quitté le territoire des Etats-Unis d’Amérique. Un pas vers le retour est franchi et c’est un pas de gagné dans l’engagement commun qui est le nôtre. Je suis actuellement tout proche de la terre natale et, plus précisément à Abuja, en toute sécurité et en pleine possession de tous mes moyens pour enfin rejoindre physiquement notre grande alliance pacifique mais déterminée à faire bouger les lignes de faiblesses du Bénin actuel.

Dans quelques jours seulement, je foulerai le sol béninois, terre de mes ancêtres qui ont combattu, des siècles durant, l’injustice et l’agenouillement de l’homme. N’acceptons jamais le pire quand le meilleur est possible !

Merci à chacun et à tous ! »

Abuja, le 5 août 2015-08-05

Juge Angelo D.Houssou