Spread the love

MTC TRAITERLe Mouvement des travailleurs Chrétiens MTC Bénin a initié ce mercredi 23 décembre au Codiam de Cotonou une séance de plaidoyer pour la ratification de la convention 189 en faveur des travailleurs domestiques au Bénin. Il s’agit d’une convention qui une fois ratifiée et appliquée par le Bénin permettra d’améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs et travailleuses domestiques.

La conférence internationale de travail de l’Organisation internationale du travail Oit a adopté le 16 juin 2011 une convention sur le travail décent pour les travailleurs et travailleuses domestiques. Cette convention 189 fixe les doits et garanties minimum pour les salariés de ce secteur. Elle est entrée en vigueur le 5 septembre 2013. Malgré l’existence d’autres instruments juridiques tant nationaux qu’internationaux, les conditions de vie et de travail de ce groupe vulnérable demeurent déplorables au Bénin d’où le cri de cœur du Mouvement des travailleurs Chrétiens MTC Bénin et ses partenaires à l’endroit des autorités politiques pour la ratification de cette convention nommée convention 189. Le vice président du MTC-Bénin Armand Alladayè souhaite d’ailleurs que le Bénin soit l’un des premiers pays de la sous région à faire de cette convention une réalité pour les nombreux travailleurs et travailleuses de l’économie informelle. Etaient présents à cette séance de plaidoyer plusieurs représentants des structures telles que le conseil national du patronat, les organisations ouvrières et syndicales pour ne citer que celles-là. Le directeur adjoint des affaires juridiques au ministère des affaires étrangères Bienvenu Hougbédji a expliqué que le processus devant conduire à la ratification de la convention 189 n’a pas encore démarré. « Il s’agit d’un long processus puisque qu’il engage l’exécutif et le législatif… il faut beaucoup de consultations au niveau interministériel, au niveau des organisations syndicales qui s’occupent de la question des travailleurs » a-t-il déclaré. A en croire les statistiques données par le vice président du MTC-Bénin Armand Alladayè, 76% des travailleurs domestiques n’ont aucun jour de repos hebdomadaire et 96% touchent un salaire inférieur au Smig.

Marcus Koudjènoumè