Spread the love

Logo PRDLe Parti du renouveau démocratique souffle ce 20 Août 2015, son vingt-cinquième anniversaire. Créé le 20 Août 1990 et enregistré au Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et de l’Administration Territoriale sous le N°°001/MISPAT/DAI/PP du 03 janvier 1991, le parti a tenu son Congrès constitutif à Porto-Novo les 18, 19 et 20 décembre 1990 et son premier congrès ordinaire les 15 et 16 avril 2000. Il a pour président Me Adrien Houngbédji, actuel président de l’Assemblée nationale. A l’occasion de ces noces d’argent, la rédaction vous propose un retour sur le contexte de création du Parti du Renouveau démocratique.

C’est pour offrir à toutes les Béninoises et à tous les Béninois de tous âges et de toute condition, un cadre approprié de réflexion, de mobilisation et d’organisation capable d’impulser et de réaliser les mutations qualitatives indispensables. Ceci devrait relever les grands défis politiques, économiques, sociaux et culturels qui interpellent la nation béninoise. Telle est la raison de la naissance du PRD.  Le Parti du Renouveau Démocratique (P.R.D) a été, ainsi, le premier à se constituer régulièrement dès l’amorce du processus démocratique en cours dans notre pays.

En effet, le 19 février 1990, s’ouvre la conférence nationale des forces vives de la nation chargée d’élaborer une constitution qui garantisse les lois et les libertés fondamentales. Tournant politique dans la vie du pays, la pensée unique qui était fondée sur l’autorité, l’autoritarisme, la conférence nationale a levé le verrou, le couvercle de fond qui pesait sur la société béninoise. De ce fait, elle a ouvert le chemin à la démocratie. A partir des travaux de cette conférence, le paysage politique du Bénin a complètement changé. Le pays a renoué avec quelque chose d’essentiel, la liberté. Cette conférence nationale et les décisions historiques qui en sont issues ont ainsi donc marqué un tournant décisif dans l’histoire politique du peuple béninois. Fixant les nouvelles règles du jeu politique et la charte des partis, elle a conféré aux formations politiques la prérogative d’animer la vie politique de notre pays, le Bénin.

Léonce ADJEVI