Spread the love
Bruno Amoussou, président du comité transitoire
Bruno Amoussou, président du comité transitoire

Le parti Union progressiste est né. Il s’agit de la formation politique issue du bloc progressiste. Les travaux du congrès constitutif ont eu lieu ce samedi 1er décembre 2018 au palais des sports du stade  général Mathieu Kerekou. Huit mille délégués étaient à ces assises, de nombreux ministres du gouvernement aussi. Pour un parti qui veut conquérir le pouvoir.

Union progressiste, c’est le nom du parti issu du bloc progressiste. Ce grand regroupement soutenant le chef de l’Etat est né avec un hymne, un logo. Devant huit mille congressistes. Il y avait des ministres du gouvernement au palais des sports du stade général Mathieu Kerekou. L’un des ministres du chef de l’Etat, Abdoulaye Bio Tchané a justement évoqué une réforme du système voulue par le chef de l’Etat. Une réforme audacieuse et courageuse, a-t-il dit au nom du bloc républicain. L’Union progressiste, à l’issue de son congrès constitutif, s’est dotée d’un comité transitoire composé d’un bureau politique présidé par Bruno Amoussou et d’une direction exécutive. A noter que les partis d’opposition invités n’étaient pas là. Le comité transitoire va diriger le parti pendant un an en attendant le congrès ordinaire. L’union progressiste est un parti humaniste, qui va conquérir le pouvoir a souligné Abraham Zinzindohoué, président de la Renaissance du Bénin RB.

Marcus Koudjènoumè

 

 

Bruno Amoussou, président du comité transitoire
Bruno Amoussou, président du comité transitoire