Spread the love
soulemane-biaoLes Conseillers  communaux de Djougou n’ont pas répondu à la convocation du préfet pour l’élection du nouveau maire. C’est le constat  fait par le préfet de la Donga, Soulémane Eliassou Biao Aïnin, dans un  entretien  accordé à Océan Fm, mardi 14 novembre 2017.
« Je ne suis pas en mesure d’expliquer pourquoi cette rencontre n’a pas eu lieu. J’ai régulièrement convoqué la séance pour ce jour,  afin d’élire le nouveau maire. Mais,  je constate, contre toute attente, qu’aucun conseiller n’est venu pour l’élection. J’ai fait le procès-verbal que je vais adresser à mes supérieurs hiérarchiques. Ils ne sont peut-être pas prêts pour faire l’élection, mais je suis tenu par un délai légal, prévu par l’article 43 de la loi 97 qui stipule que l’intérim ne pouvait durer plus de  15 jours,  après la vacance du poste. Pour respecter ce délai, j’ai dû convoquer la séance pour élire le nouveau maire. Les conseillers ont préféré boycotter la rencontre. Qu’on le veuille ou non, il y aura un nouveau maire. Dès qu’ils seront prêts, le nouveau maire sera élu. Cela ne va pas durer indéfiniment. Il y a les délais prévus par la loi. S’il y avait eu au la moitié plus un, on aurait procédé à l’élection. Mais force est de constater qu’ils ne sont pas venus. Nous allons nous référer aux textes pour la conduite à tenir ».
 
Propos recueillis par Rachida Houssou